Le Brésil remporte sa 9e Copa América et les joueurs fêtent ça avec Jair Bolsonaro

FOOTBALL Orphelin de Neymar, le Brésil n'est pas passé à côté de sa Copa América

W.P, avec AFP
— 
Jair Bolsonaro, entouré des joueurs brésiliens
Jair Bolsonaro, entouré des joueurs brésiliens — Silvia Izquierdo/AP/SIPA

Cette fois, le Brésil n’a pas tremblé. Cinq ans après être passé à côté de sa Coupe du monde, en 2014, la Seleção a soulevé la neuvième Copa América de son histoire en venant à bout du Pérou en finale (3-1). Les Péruviens ont bien résisté en première période et même répondu à l’ouverture du score d’Everton avant la pause, mais Gabriel Jesus a rapidement redonné l’avantage aux siens, avant que Richarlison ne scelle la victoire de la « Canarinha » à la 90e.

Les hommes de Tite ont fêté leur titre avec le président brésilien, que l’on sait très populaire chez les footballeurs locaux. Marquinhos a même eu le droit à sa petite polémique avec Bolsonaro. Le Parisien s’est défendu d’avoir snobé le chef d’Etat au moment de la remise des médailles.

« J’y suis allé, je l’ai salué puis je suis revenu chercher la médaille avec la personne qui était devant lui. Cela n’a posé aucun problème », s’est défendu Marqui. Et d’ajouter, sur la présence de Bolsonaro : « Avec la Copa América ici, je ne vois pas de problème à sa présence à la fête, il représente le pays. Dans d’autres pays, les choses se passent aussi de cette façon. Pas de problème. » Marquinhos fait partie des rares joueurs à ne pas avoir partagé ses opinions politiques au moment de l’élection de 2018.