Phil Neville reste calme sur son banc.
Phil Neville reste calme sur son banc. — SIPA

FOOTBALL

Coupe du monde féminine: «J'ai vraiment honte du comportement des adversaires», le sélectionneur anglais en veut aux Camerounaises

Les Camerounaises ont presque menacé de faire grève après une décision arbitrale

« J’ai vraiment honte du comportement des adversaires », a pesté Phil Neville au sujet des joueuses du Cameroun qui ont menacé brièvement de ne pas reprendre le jeu pour protester contre l’arbitrage, dimanche lors du 8e de finale du Mondial-2019 remporté (3-0) par l’Angleterre. Les joueuses camerounaises ont en effet très mal vécu certaines décisions arbitrales et ont par ailleurs souvent manqué de fair-play durant la rencontre. « Je suis venu à cette Coupe du monde pour gagner mais aussi pour jouer un rôle dans la démocratisation et l’amélioration du football féminin et j’ai honte de ce que j’ai vu ce soir, explique le sélectionneur anglais. Que 5, 6 ou 7 millions de personnes aient regardé ce match et vu ce type de comportement me rend triste. Je n’avais jamais vu ça sur un terrain de foot, j’ai vraiment honte du comportement des adversaires et mes joueuses n’ont pas apprécié non plus. J’espère que c’est un incident isolé. Mais on est en quarts de finale… »

Très remonté, Neville poursuit : « J’espère que c’est un incident isolé avec des joueuses qui voulaient bien faire à tout prix. On pouvait voir leur émotion et leur désarroi. Je suis sûr qu’elles regrettent leur comportement. Oui on veut gagner, mais on veut donner une belle image partout dans le monde. Je ne suis pas ici pour critiquer une nation, mais pour critiquer une situation qui est très mauvaise pour le football. J’espère qu’elles se qualifieront pour la prochaine Coupe du monde et qu’elles se comporteront mieux. »