Loire-Atlantique: Deux absents de renom aux championnats de France prévus fin juin

CYCLISME Les championnats de France de vélo se tiendront le dimanche 30 juin à la Haye-Fouassière en Loire-Atlantique

D.P. avec AFP

— 

Romain Bardet.
Romain Bardet. — jeep.vidon/SIPA

Les amateurs de vélo sont quelque peu frustrés… Romain Bardet (AG2R La Mondiale) a confirmé mercredi son forfait pour le Championnat de France de cyclisme, le 30 juin à La Haye-Fouassière (Loire-Atlantique), pour mieux préparer le Tour.

Le même jour, on a appris que Julian Alaphilippe (Deceuninck), l’une des autres têtes d’affiche du cyclisme français serait aussi absent. Le numéro un mondial ne figure pas sur la liste des engagés communiquée mercredi par la Fédération française de cyclisme (FFC). Rémi Cavagna sera le seul des trois coureurs français de l’équipe belge à participer à l’épreuve, du fait de la blessure de Florian Sénéchal, qui a chuté au Giro. D’après la liste de la FFC, l’équipe la mieux représentée sera la Groupama-FDJ, avec 21 coureurs.

Objectif pour Bardet : le Tour

Pour Bardet, la décision a été prise « après concertation entre la direction générale, le staff technique et le coureur », a annoncé l’équipe AG2R La Mondiale en précisant que 18 coureurs de la formation prendraient le départ de la course. L’Auvergnat a expliqué avoir choisi la décision « la plus rationnelle » pour préparer le Tour, qu’il a terminé à deux reprises sur le podium depuis 2016.

Bardet pouvait « nourrir que peu d’ambitions » à la Haye-Fouassière

« Je comprends l’importance de la présence des meilleurs coureurs de notre pays pour les organisateurs, les dirigeants et le public », a ajouté Bardet qui veut profiter de la période pour effectuer ses derniers entraînements en montagne avant le Tour. « A 6 jours du Grand Départ (du Tour), il était plus cohérent et sage de laisser Romain peaufiner sa préparation en vue du Tour de France qui est son objectif principal », a déclaré Vincent Lavenu, le responsable de l’équipe française en soulignant que son chef de file « ne pouvait nourrir que peu d’ambitions sportives » sur le circuit sinueux de La Haye-Fouassière.

La participation au championnat de France est devenue obligatoire cette année. Mais la mesure, qui a été acceptée par l’association des coureurs français (UNCP), relève avant tout de l’incitation, sans sanction majeure prévue en cas de forfait autre que médical, a-t-on appris auprès de l’UNCP.