Ligue 1: La DNCG inflige une amende de 50.000 euros au Losc pour avoir transmis des informations erronées lors d'un contrôle

FOOTBALL Marc Ingla, le directeur général du club a écopé d'une suspension de trois mois avec sursis de toutes fonctions officielles

Francois Launay

— 

Gérard Lopez (à gauche) et Marc Ingla (à droite) dans les tribunes du Parc des Princes.
Gérard Lopez (à gauche) et Marc Ingla (à droite) dans les tribunes du Parc des Princes. — FRANCK FIFE / AFP

L’état de grâce lillois serait-il déjà terminé ? Brillant dauphin de Ligue 1, qualifié en Ligue des champions et récompensé pour sa belle saison, dimanche, avec trois trophées UNFP, le Losc vient de se faire taper sur les doigts par la DNCG (Direction nationale du contrôle de gestion).

Suspension de Marc Ingla

Dans un communiqué publié lundi, la commission de contrôle des clubs professionnels du gendarme financier du foot français révèle que le club lillois lui a transmis des informations erronées lors du contrôle juridique et financier.

Sous contrôle de la DNCG depuis la saison dernière à cause d’un endettement de plus de 120 millions d’euros, le Losc ne semble pas avoir été très clair avec l’instance qui lui a pourtant évité la saison passée une relégation administrative.

Du coup, le club a écopé d’une amende de 50.000 euros et Marc Ingla, son directeur général, a été puni d’une suspension de trois mois avec sursis de toutes fonctions officielles. Rien de bien méchant pour l’instant mais la situation semble être un premier avertissement sérieux.