Racisme: Tiémoué Bakayoko «se sent bien en Italie», assure Gattuso

FOOTBALL Vraiment ? 

N.C. avec AFP

— 

Tiémoué Bakayoko a été la cible de chants racistes en Italie.
Tiémoué Bakayoko a été la cible de chants racistes en Italie. — Insidefoto/Sipa USA/SIPA

Cible depuis plusieurs semaines de cris et de chants racistes, le milieu de terrain français du Milan AC Tiémoué Bakayoko «se sent bien en Italie», a assuré samedi son entraîneur Gennaro Gattuso, qui l'a félicité de ne pas avoir «perdu la tête».

Mercredi en Coupe d'Italie, Bakayoko a de nouveau été pris pour cible par des supporters de la Lazio Rome, qui depuis plusieurs semaines chantent de façon répétée «cette banane est pour Bakayoko» à l'extérieur ou à l'intérieur des stades.

«Il est en forme. Ces chants horribles font mal, mais Bakayoko s'y était préparé. Il s'est comporté admirablement et il n'a pas perdu la tête», a déclaré Gattuso en conférence de presse. «Je suis d'accord avec (le gardien milanais Pepe) Reina. Certains sont restés au 19e siècle. Mais tous ceux qui vont au stade ne sont pas comme ça», a ajouté l'ancien milieu de terrain milanais, interrogé quant au comportement de certains tifosi de la Lazio.

«Je l'ai vu en forme. Qu'il ait envie de partir, c'est quelque chose que vous dites, vous. Il a fait une belle saison, il se sent bien en Italie», a encore déclaré Gattuso. Arrivé l'été dernier à Milan, Bakayoko est prêté avec option d'achat par Chelsea.