OL-Angers: Memphis et Terrier enrayent la spirale lyonnaise de la lose... Le podium est pour le moment sécurisé (2-1)...

LIVE Après trois inquiétantes défaites de rang, l’OL a réagi ce vendredi contre Angers (2-1) et se donne un peu d'air dans la course au podium en Ligue 1 

Au Parc OL, Jérémy Laugier

— 

Dans le dur actuellement comme tout l'OL, Memphis Depay a ouvert le score vendredi face à Angers (2-1). ROMAIN LAFABREGUE
Dans le dur actuellement comme tout l'OL, Memphis Depay a ouvert le score vendredi face à Angers (2-1). ROMAIN LAFABREGUE — AFP

OL-Angers 2-1. Buts pour l'OL de Memphis Depay (14e) et de Martin Terrier (39e); pour Angers: Tousart (89e, contre son camp).

Match terminé pour cette 33e journée de Ligue 1

22h45 : On vous laisse sur ce finish poussif de l’OL qui reprend quand même pour l’instant 6 points d’avance sur Sainté et 8 sur l’OM, avant les autres rencontres de cette 33e journée de Ligue 1. Vous retrouverez demain matin en ligne sur 20minutes.fr des articles revenant sur cet OL-Angers (2-1). Merci de nous avoir suivis et belle soirée/nuit à toutes et à tous.

C'est fini ici et l'OL peut souffler après son succès (2-1), qui a donné l'impression d'être maîtrisé, mais pas vraiment vu la fin très étrange. C'est pas mal résumé ci-dessous.

 

90e+3 : Ouuuuuh l’OL a eu chaud sur ce corner angevin. Cornet a bien ceinturé Pavlovic mais ça n’a pas été sifflé par Benoît Millot.

Lopes a totalement manqué sa passe pour Denayer (qui ne s’y attendait pas du tout). Fulgini en profite pour offrir un ballon (pas terrible du tout) à Kanga. Mais Tousart intervient d’un tacle aux six mètres prenant à contre-pied Lopes. On retrouve bien notre OL du mois d’avril là-dessus.

89e : Mais quelle boulette giiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiigantesque d’Anthony Lopes 2-1 !!!!!

85e : Qu’il est loin le « Mad Max » Cornet de City : le si imprévisible attaquant de l’OL croque un paquet d’occases ce soir, avec en point d’orgue ce face-à-face balancé juste à côté après un caviar de Bertrand Traoré.

79e : On n’imaginait pas vraiment Anthony Lopes ne pas avoir à lâcher une grosse parade. Il nous signe une horizontale bien sentie pour repousser le coup de casque énorme de Mateo Pavlovic (1,96 m) sur coup de pied arrêté. Lopes on fire...

Ah ouais, donc en Ligue 2 dans le même temps, un Valenciennes-Béziers ça nous donne un 5-6 avec but au buzzer à la clé ??!!?? Tout va bien.

 

74e : On a cru au doublé de Martin Terrier, mais son joli coup de tête est annulé en raison d’un hors-jeu de Nabil Fekir au départ. Bon, Martin est dans la foulée remplacé par Bertrand Traoré. C’est quand même lui le véritable homme en forme de l’OL sur le plan offensif, et Opta nous valide le dossier.

 

Petite parenthèse National: le surprenant club de Chambly accède à la Ligue 2 ce soir.

 

70e : Elle est là la révolte du SCO, la fameuse dalle angevine. Tait décale Fulgini, tout juste entré en jeu, et celui-ci flisse un centre à Kanga qui s’arrache en taclant. Le ballon file devant la ligne du but de Lopes sans entrer. Comme quoi, même archi dominé, le SCO a failli revenir à 2-1 à la surprise générale.

69e : Pas spécialement en vue, ce soir encore, Nabil Fekir tente une frappe directe sur un coup franc lointain excentré mais ça passe au-dessus.

60e : Wah Butelle sauve tellement Angers, il vient de s’enchaîner au calme trois nouvelles parades pas mal du tout contre Cornet, Terrier et Denayer, auteur d’une improbable percée conclue par une grosse frappe du droit de loin.

58e : Enoooooooorme double balle de 3-0 pour l’OL qui pouvait plier définitivement l’affaire. Léo Dubois crochète son défenseur et signe une belle frappe repoussée par Butelle… dans les pieds de Memphis. Le goal angevin s’arrache pour une nouvelle parade dans les pieds du Néerlandais.

57e : Ça manque de vie quand même dans ce match, aucune réaction véritable à Angers.

53e : Déjà un changement au SCO avec la sortie du milieu Pierrick Capelle, remplacé par l’attaquant Wilfried Kanga.

47e : Lourde frappe de Kenny Tete de 25 mètres qui pousse Ludovic Butelle à une parade un peu à l’arrache de la jambe.

C’est reparti à Lyon où on espère que ça s’emballera un peu.

Petite lecture de la mi-temps si ça vous tente : Laurent Blanc, dont le nom est clairement murmuré à Lyon depuis de longs mois, s’est exprimé sur le sujet hier soir.

 

Allez les déglingos, on vous laisse dévorer les stats à la pause, avec notamment les 59 ballons touchés par Houssem Aouar en première période ! On se retrouve dans un petit quart d’heure.

 

C'est la mi-temps à Lyon avec un score plutôt logique. Dos au mur, l'OL a bien maîtrisé son sujet jusque-là (2-0), bien aidé par une équipe angevine sans idée.

A la baguette une nouvelle fois, on retrouve Houssem Aouar, auteur d’une superbe passe sèche dans la course de Martin Terrier. L’ancien Strasbourgeois résiste à Abdoulaye Bamba et prend complètement à contre-pied Ludovic Butelle (2-0).

39e : Deuxième but lyonnais de Martin Terrier !!!!!!

37e : Yeaaaaaah il s’enflamme même offensivement notre Jason Denayer. Après un relais avec Léo Dubois, le défenseur belge se retrouve en position d’ailier gauche et son centre du pied gauche n’est pas loin de se transformer en lob heureux trompant Ludovic Butelle.

34e : Jason Denayer impeccable de la tête pour repousser une attaque angevine.

31e : L’OL contrôle toujours bien la rencontre même s’il n’y a plus eu de balle de break depuis un moment (énorme occase à venir donc dans 3,2,1…).

La première banderole de la soirée côté virage nord tient dans un hommage à Notre Dame.

 

24e : Bon, on comprend pourquoi cet OL est si fragile. Juste après une nouvelle occase de Cornet, Baptiste Santamaria parvient sans qu’on comprenne comment à se retrouver en position de frappe. Arrêt tranquillou d’Anthony Lopes mais méfiance quand même par les temps qui courent.

22e : Ouuuuuuh Memphis Depay proche du doublé. Belle récup de Cornet et ça se finit par une frappe au ras du poteau de l’ancien de Man U. Tout roule pour Lyon jusque-là.

Ce n’est que le deuxième but en Ligue 1 de Memphis Depay sur les cinq derniers mois, ce qui en dit long sur sa période galère à lui aussi.

Parfaitement lancé, à la limite du hors-jeu, par Houssem Aouar, l’attaquant lyonnais grille encore Mateo Pavlovic et fixe Ludovic Butelle avant de le tromper sereinement.

14e : Memphis se rachète aussitôt (1-0) !!!!!

10e : Elle est là la première grosse occase lyonnaise : Nabil Fekir lance bien en profondeur Memphis Depay. Prenant Mateo Pavlovic de vitesse (pléonasme), le Néerlandais ne cadre pas son lob en une touche devant un Ludovic Butelle vite sorti aux abords de sa surface.

8e : Excellent centre fuyant à mi-hauteur de Léo Dubois, de son mauvais pied. Installé en pointe ce soir, Memphis Depay est surpris et manque sa reprise (difficile) de la tête.

A noter que les deux virages encouragent l’OL depuis le début de la rencontre. Mollement certes mais il y a de la bienveillance pour se remettre la tête à l’endroit avant qu’il ne soit trop tard.

6e : Incursion intéressante de Dubois à gauche mais Cornet gère mal son contrôle dans la surface angevine.

5e : Nabil Fekir, l’une des grandes curiosités de ce match étant donné sa mauvaise passe, s’essaie de loin mais ça passe largement au-dessus.

3e : C’est parti gentiment, premier mouvement intéressant sur le côté gauche avec Martin Terrier et Memphis Depay. C’est conclu par une frappe contrée d’Houssem Aouar.

20h45: C'est parti au Parc OL !

20h43 : Le point virages : ils sont assez dégarnis, à l’image de tout le Parc OL, mais comme prévu aucune banderole saignante comme face à Dijon. Et seul le nom de Bruno Genesio a été sifflé (comme d’hab) lors de la présentation des équipes.

20h37 : Voici le onze angevin qui est celui annoncé, avec notamment Flavien Tait, la révélation de cette équipe qui s’est sortie assez facilement de la zone rouge sur la phase retour.

 

20h32 : Sans plus tarder : voici les compos, à commencer par celle de l’OL, encore plus remaniée que prévu au niveau du poste de latéral gauche en raison des blessures prévues de Ferland Mendy et Fernando Marçal mais aussi du forfait de dernière minute de Rafael malade. On aura donc Kenny Tete à droite et Léo Dubois à gauche. La vraie surprise tient dans la titularisation de Memphis Depay, préféré à Moussa Dembélé. Nabil Fekir revient comme attendu dans le onze de départ.

 

20h30 : Bonsoir à tous, nous voilà en place au formidable outil pour vous faire vivre ce match OL-Angers de la 33e journée de Ligue 1.

19h45 :Et voici un autre article concernant le grand changement qu’attendent de nombreux supporters concernant le choix du coach à l’OL. Jean-Michel Aulas serait-il prêt à miser sur un entraîneur étranger, pour la première fois depuis 32 ans ?

 

19h45 : Pour bien vous mettre dans le bain, on vous suggère deux lectures de 20 Minutes sur la mauvaise passe lyonnaise. A commencer par l'ambiance qui promet d'être orageuse dans les virages du Parc OL si le match tourne mal, et ce malgré l'annonce de la fin de l'ère  Bruno Genesio la semaine passée.

 

19h45 : Bonsoir à tous ! Bienvenue sur le site de 20 Minutes pour suivre cette rencontre de Ligue 1 entre l’OL et Angers, ce vendredi (20h45). Un match sur le papier bien déséquilibré (3e contre 12e), mais les Lyonnais ont une effrayante dynamique en pleine course à la Ligue des champions. Et quand on vient de perdre contre deux des cinq derniers du championnat (Dijon et Nantes), on peut difficilement aborder pareille rencontre avec sérénité.

Bonsoir m’sieurs dames, ça y est nous voilà face au vrai gros suspense de cette L1 : l’OL est-il capable de s’effondrer totalement dans le sprint final et de laisser l’ASSE ou l’OM lui chiper cette fameuse troisième place ? La question semblait plus qu’improbable fin mars, lorsque la bande à Nabil Fekir comptait tranquillement sept points d’avance sur l’ASSE et huit sur l’OM. Oui mais depuis l'élimination en demie de Coupe de France le 2 avril et l’imbroglio Bruno Genesio dans la foulée, rien ne va plus à Lyon. Si bien que deux déconvenues contre Dijon (1-3) et Nantes (2-1) plus tard, Stéphanois et Marseillais sont totalement relancés, à trois et cinq longueurs du podium. Démuni au poste d’arrière gauche (Mendy et Marçal blessés), l’OL va donc avoir une sacrée pression ce vendredi (20h45) face à une équipe d’Angers (12e) en confiance et ultra calée dans le ventre mou du championnat.

>> Rendez-vous à 20h30 pour le début du live, et coup d’envoi du match à 20h45…