Luis Suarez réclamant une faute... pour changer.
Luis Suarez réclamant une faute... pour changer. — Bagu Blanco/BPI/REX/Shutterstock/SIPA

FOOTBALL

En fait, le VAR a bien été utilisé avant le penalty du Barça contre Lyon

Quelqu'un a donc bien validé ce pénalty

Si, si, l’arbitrage vidéo a bien été utilisé sur le penalty accordé à Barcelone, contre Lyon, mercredi soir. L’arbitre de la rencontre, Szymion Marciniak avait signalé une faute de Jason Denayer sur Luis Suarez dans la surface lyonnaise. Lionel Messi ne s’était ensuite pas fait prier pour ouvrir le score d’une petite panenka.

Si Szymion Marciniak semblait convaincu de la faute et a immédiatement désigné le point de penalty, au ralenti, la faute ne semblait pas vraiment évidente. Il semble d’ailleurs que ce soit Luis Suarez qui écrase la cheville de Jason Denayer, plutôt que le Lyonnais qui fauche le Barcelonais.

Pas le protocole

La rapidité avec laquelle la décision avait été prise semblait pourtant indiquer que personne n’avait demandé la vidéo. Et comme le rappelle Le Parisien, « à aucun moment l’arbitre de terrain n’a mis son doigt sur l’oreillette comme le veut le protocole lors de l’utilisation de la VAR. Il n’est pas non plus allé consulter les images avant de valider le penalty ».

Pourtant, l’UEFA assure à L’Equipe qu’il y a « bien eu utilisation du VAR, il n’y a pas eu le moindre problème technique, contrairement à ce que certains ont laissé entendre ». Quelqu’un a donc revu les images et estimé qu’il y avait bien penalty…

Cette justification de l’UEFA est d’autant plus étrange que Léo Dubois et Lucas Tousart affirmaient que l’arbitre avait dit qu’il « a vu clairement le penalty. Voilà pourquoi il ne fait pas appel au VAR et nous, on n’y peut rien ».

Reste que pendant quelques secondes avant le penalty de Messi, l’utilisation du VAR avait bien été annoncée sur les écrans.

« Invraisemblable décision »

Après le match, les Lyonnais avaient pesté contre cette décision et estimé qu’elle avait changé la tournure de la rencontre, qui était alors à 0-0.

« Il y a cette invraisemblable décision sur le penalty, fulminait Jean-Michel Aulas. Il n’y a absolument pas penalty, c’est même un carton jaune contre Luis Suarez qui simule. La vidéo n’a pas été un franc succès aujourd’hui. Dans un match déséquilibré, ça n’a pas d’effet, mais là, ça a beaucoup pénalisé notre équipe. Barcelone a été très fort, mais il n’y aurait peut-être pas eu ce résultat au final. »