Promis, juré, Guilhem Guirado sera capitaine du XV de France jusqu'à la fin de la Coupe du monde

RUGBY Guilhem Guirado a failli perdre le capitanat après la débacle contre l'Angleterre...

G.B. avec AFP

— 

Jacques Brunel et Guilhem Guirado avant le début du Tournoi 2019.
Jacques Brunel et Guilhem Guirado avant le début du Tournoi 2019. — Frank Augstein/AP/SIPA

Maintenant c’est fini, on n’y touche plus. « Guilhem Guirado sera capitaine jusqu’à la fin de la Coupe du monde », a affirmé Jacques Brunel, l’entraîneur du XV de France, ce jeudi.

Cette affirmation arrive quelques heures après la publication d’un article de L’Equipe, dans lequel le quotidien sportif raconte comment Serge Simon et Jacques Brunel ont tenté de destituer leur capitaine au profit de Jefferson Poirot. Ils ont finalement fait marche arrière quand Poirot a refusé par loyauté, rapporte RMC, et après que Guirado a reçu le soutien des autres joueurs.

Tentative de dégradation

Petit retour en arrière : après la déroute contre l’Angleterre, à Twickenham (44-8), Jacques Brunel convoque son capitaine. Le sélectionneur « lui suggère qu’il serait temps de passer à autre chose et de "démissionner" plutôt que prendre la responsabilité de le dégrader officiellement », assure L’Equipe. Une information confirmée à demi-mot par Brunel en conférence de presse : « Après l’Angleterre, on a parlé de remise en cause du staff, remise en cause du jeu, des relations avec les entraîneurs et du capitanat. »

Selon le quotidien sportif, l’idée vient de Serge Simon, le numéro deux de la Fédération. C’est lui qui tente un coup de force lors d’un rassemblement des Bleus « pour un grand débrief ».

« Soudainement, Serge Simon met le sujet du capitanat sur la table alors que Guirado est présent, raconte L’Equipe. Faut-il garder le Toulonnais ? Démarche étonnante, qui place le capitaine à la merci de ses troupes, le met automatiquement dans une situation de faiblesse et peut être vue comme un désaveu public. Les Bleus, pas au courant de ce qui s’est passé un peu plus tôt, sont très surpris. Ils confirment leur confiance à leur capitaine [sans le soumettre au vote], assurent qu’ils continueront à le suivre. »

« Ce sujet-là est clos »

Guilhem Guirado est alors confirmé à son poste de capitaine. Et ce choix ne devrait plus bouger avant la fin de la Coupe du monde au Japon, début novembre, si l’on en croit Jacques Brunel.

D’autant plus que le sélectionneur français ne semble pas vraiment enthousiaste à l’idée de relancer le débat : « Pour moi ce sujet-là est clos. Tout ce qui peut sortir là ne peut que nuire au rugby français. Ce sujet-là ne peut que nuire, je ne veux plus parler de cela », a-t-il déclaré en conférence de presse. Enfin ça, c’est si le sélectionneur ne change pas d’ici-là.

Le XV de départ des Bleus contre l'Italie :

Médard - Penaud, Bastareaud, Fofana, Huget - (o) Ntamack, (m) A. Dupont - Y. Camara, Picamoles, Alldritt - Willemse, Lambey - Bamba, Guirado (cap.), Falgoux

Remplaçants: Chat, Priso, Aldegheri, Gabrillagues, Iturria, Serin, Lopez, Ramos