VIDEO. Bordeaux-OL: «Des beaux gestes, les filles savent aussi en faire», assure Viviane Asseyi

FOOTBALL FEMININ L'attaquante des Girondins de Bordeaux, en pleine forme, a une belle occasion de briller ce samedi face à l’ogre lyonnais

Propos recueillis par Clément Carpentier

— 

Viviane Asseyi sous le maillot de l'équipe de France.
Viviane Asseyi sous le maillot de l'équipe de France. — Brad Smith/ISI/REX/Shutterstock/SIPA
  • Les Girondines vont tenter l’exploit face à l’Olympique Lyonnais ce week-end. Elles compteront sur Viviane Asseyi qui réussit peut-être sa meilleure saison (10 buts).
  • L’attaquante bordelaise rêve de disputer la Coupe du monde en France en juin.

Elle est le symbole de l’excellente saison des filles de Girondins de Bordeaux, troisièmes de D1. Viviane Asseyi joue peut-être aujourd’hui le meilleur football de sa carrière à25 ans. Encore double buteuse le week-end dernier contre Fleury, l’attaquante internationale française (28 sélections pour 5 buts) sera une nouvelle fois l’atout numéro 1 de son équipe pour affronter l’OL ce samedi (14h30) au stade Sainte-Germaine du Bouscat. Une belle occasion de briller pour celle qui « rêve » de la Coupe du monde 2019 en France.

Quel est votre parcours ?

J’ai commencé le football à cinq ans et demi grâce à la Coupe du monde 1998. Le lendemain (de la victoire), j’ai dit à ma mère: « Achète-moi un ballon, je veux jouer au football » et depuis, je ne me suis jamais arrêtée. Je suis passé par Quevilly puis Rouen tout en intégrant Clairefontaine. Après je suis allée à Montpellier pendant cinq ans puis Marseille deux ans avant d’arriver à Bordeaux l'été dernier.

Depuis toute petite, c’était votre objectif de devenir professionnelle ?

En fait, au départ, je pensais que les filles, c’étaient comme les garçons ! Je ne connaissais pas du tout le football féminin. Je faisais ça juste par passion. Je pensais que j’allais avoir la même carrière qu’eux, la même vie qu’eux mais bon, j’ai rapidement compris que ça ne serait pas du tout pareil (sourires).

Viviane Asseyi est sous contrat jusqu'en 2020 avec les Girondins de Bordeaux.
Viviane Asseyi est sous contrat jusqu'en 2020 avec les Girondins de Bordeaux. - Clément Carpentier - 20 Minutes

Vous adorez le ballon apparemment...

Oui, c’est vrai, j’aime bien dribbler. J’ai aussi une bonne vitesse, je suis plutôt une attaquante qui prend l’espace, qui créé le jeu. Mais, il faut aussi savoir se faire sa place devant.

Pour vous, c’est votre meilleure saison ?

Je ne sais pas. Ce que j’ai fait jusqu’à maintenant, c’est bien. Mais si j’étais parfois encore plus concentrée sur le terrain, mes statistiques seraient meilleures (10 buts avec Bordeaux). Je peux faire mieux. J’en suis sûr. On fera le bilan à la fin de la saison.

Justement, il y a un bel événement à la fin de la saison ?

Oui, c’est clair (sourires) ! Tout le monde attend ça. Franchement, ce serait un rêve de participer à cette Coupe du monde en France. Je fais tout pour y être. Mais bon, la liste n’est pas encore sortie. Il faut prouver chaque jour.

Comment avez-vous vécu ce petit buzz autour de vous après votre dribble avec la France ?

Je l’ai bien pris parce que ça permet au football féminin d’exister un peu plus. Ça m’a fait plaisir. La vidéo a été vue par beaucoup de personnes et en plus, il y a eu un but au bout de l'action. C’est bien, on commence à être de plus en plus médiatisée. Des beaux gestes, les filles savent aussi en faire (rires).

Contre Lyon samedi, c’est une belle occasion de se montrer…

On joue au football pour jouer des matchs comme ça. Pour moi, c’est la meilleure équipe au monde depuis quelques années. Ce sera que du plaisir, il n’y a pas de panique à avoir. On sait que ce sera difficile mais ça ne reste qu’un match de football.

Comment jugez-vous le club de Bordeaux ?

Personnellement, je suis très heureuse ici. Je ne sais pas si les gens le voient mais le club fait beaucoup pour les féminines. On se sent soutenu. Tout le monde est au courant de nos résultats. Tout le monde s’intéresse à nous. Ce n’est pas la même chose partout.