Didier Lacroix, le président du Stade Toulousain, le 4 juillet 2017 au stade Ernest-Wallon.
Didier Lacroix, le président du Stade Toulousain, le 4 juillet 2017 au stade Ernest-Wallon. — N. Stival / 20 Minutes

RUGBY

Stade Toulousain: Ses joueurs n'ont pu supporter le XV de France qu'à mi-temps, le président Didier Lacroix furax

Didier Lacroix ne comprend pas que la rencontre France – Ecosse, samedi, ait été programmée le même jour que des matchs du Top 14, comme Toulouse – Montpellier

  • Samedi, France - Ecosse a commencé à 15 h, trois heures avant Stade Toulousain - Montpellier.
  • Le président toulousain Didier Lacroix est très sévère contre cette programmation, qui ont empêché selon lui joueurs et supporters de soutenir les Bleus.
  • Il demande un effort aux chaînes de télévision.

Tout va bien pour le Stade Toulousain, qui continue de marcher sur le Top 14. Samedi face à Montpellier, les Rouge et Noir ont enchaîné un onzième match sans défaite, dont dix victoires (27-14).

Pourtant, Didier Lacroix, le président de Toulouse, était colère à l’issue de la rencontre. L’objet de son courroux : le fait d’avoir programmé France – Ecosse, match du Tournoi des VI Nations, le même jour que cinq rencontres de championnat.

« Si on doit être au soutien de l’équipe de France comment peut-on se permettre de la faire jouer trois heures avant l’équipe première du Stade Toulousain ? Ou de toutes les autres équipes de Top 14, et même de Pro D2 et de Fédérale », a-t-il réagi devant la presse.

L’exemple Cyril Baille - Dorian Aldegheri

Le match des Bleus a commencé à 15 h, celui des Rouge et Noir à 18 h. Mais avant de jouer, il faut bien s’échauffer, et écouter les dernières consignes des entraîneurs. « A la mi-temps, vous éteignez la télé, et Cyril Baille, qui trépigne pour voir « Doudou » [Dorian] Aldegheri avec qui il a joué toute sa vie, il ne va pas le voir rentrer en Bleu ? » Remplaçant, « Doudou », l’un des six Toulousains retenus par le sélectionneur Jacques Brunel, n’est entré qu’à la 70e minute lors du succès face aux Calédoniens (27-10).

« C’est très choquant que les joueurs n’aient pas pu voir leurs compères jouer en Bleu. Pour des raisons télévisuelles, audiovisuelles, on ne laisse pas nos propres joueurs, notre public, les présidents être dans les tribunes pour France - Écosse, à un moment où c’est difficile, parce qu’on est incapable de dire : "on décale les matchs". »

Le président du Stade Toulousain souhaite que « les télés fassent également leur boulot, décalent leurs horaires de diffusion, acceptent qu’il y ait un jour dédié à l’équipe de France, ce qui permettra aux joueurs d’être soutenus. » Le ballon est dans le camp de France Télévisions et de Canal+.