Villefranche-PSG: Paris fait la différence en prolongations après avoir beaucoup souffert (0-3)

FOOTBALL Trois jours après avoir perdu contre l'OL en championnat, Paris retrouve le Groupama Stadium contre une équipe de National...

J.L.

— 

Paris galère contre Villefranche
Paris galère contre Villefranche — ROMAIN LAFABREGUE / AFP

VILLEFRANCHE BEAUJOLAIS - PSG 0-3

Draxler 103e, Diaby 112e, Cavani 117e

C'est fini au Groupama Stadium. Belle résistance de Villefranche qui a emmené Paris jusqu'à la 120e minute sans souffrir outre-mesure. Mais les 20 dernières minutes étaient de trop. Les hommes de Tuchel passent par la petite porte et ne rassurent pas vraiment avant Manchester. Allez on file sur le clasico tout le monde

117eET DE TROIS. Villefranche a lâché et Mbappé régale cette fois pour Edinson. Il est temps que ça se termine pour tout le monde. 

112eLE DEUXIEME POUR PARIS !! Appel morter de Mbappé qui n'est pas hors-jeu. Derrière c'est fini, même s'il la donne à Diaby pour lui faire plaisir. Paris s'est fait peur mais Paris va s'en sortir. 

109e: Les Caladois mettent quand même de la présence devant sans faire n'importe quoi. Une équipe qui réfléchit jusqu'au bout, j'aime bien. Bip up au coach, Alain Pochat. 

106e: Plus d'essence dans le moteur à Villefranche. On roule sur la jante. Il va peut-être y avoir une demi-opportunité d'ici la fin, mais ça va être compliqué d'aller égaliser.

104e: C'est dur pour les joueurs de National qui avaient finalement concédé assez peu d'occasions, mais il a suffi d'un oubli sur Cavani, et voilà...

102eDRAXLEEEEEEEEEEEEEEEEEEEER !!!!! Paris marque enfin. Quelle action de classe de Cavani qui enrhume son défenseur pour servir l'Allemand d'un centre parfait. Villefranche réclame un hors-jeu, mais Cavani est sur la même ligne...

98e: KYLIIIIIIIIIIIIAN. Le Parisien enfin en bonne position pour marquer mais sa frappe s'échappe de peu. Il dvenait déjà de rater un face-à-face (très) excentré. Philippon prend dix mètres dans sa cage. 

96e: Cavani qui contre la tête d'un équipier qui partait bien. Villefranche ne panique jamais en défense c'est assez impressionnant. 

94e: LE COUP FRANC DE SERGIO. Qu'il est bien tiré mais je crois que c'est encore Meunier qui gagne un duel aérien décisif. Paris n'est plus sûr de rien, pas même de devoir jouer ça au poker sur les TAB.

91e: On reprend dans une ambiance d'insurrection assez folle. Si Paris a le malheur de perdre je vous dis pas ce qu'ils vont prendre...

PROLONGATIONS MESDAMES ET MESDAMES. INCROYABLE. 

92e: OH LE PENO POUR PARIS NON ???? NON. L'arbitre ne donne pas la main sur une frappe de Diaby contrée et c'est mérité. T'avais qu'à la donner garçon au lieu de faire le malin tout seul au milieu de quatre. 

90e: Trois minutes à tenir et Nkunku qui continue de perdre tous ses ballons. Le Parc OL debout derrière L'OL. enfin Villefranche. Bref, c'est pareil. 

88e: Les Caladois en PLS devant leur surface mais ça tient bon pour l'instant. Pensez aux masques à oxygène sur le banc. 

85e: Meunier sauve un nombre de coups derrière....Si les mecs en face était pas crâmés physiquement il y aurait vraiment un énorme casse à faire pour Villefranche. 

82eL'ARRET DE PHILIPPON !!!! C'était presque un penalty pour Cavani qui a assuré à ras de terre son coup franc plein axe mais le gardien caladois a bien bouché l'angle...

77e: Cavani à la place de Chupa Chups. All in pour Tuchel qui veut (comme nous tous) éviter les prolongations WHATEVER IT TAKES

75e: Les Caladois sortent désormais rarement de leur 40 mètres mais le tout forme un bloc très cohérent que Paris n'arrive pas à destabiliser, même depuis l'entrée de Mbappé. 

72eTUCHEL EXCLU. L'entraîneur allemande pète un cable sur l'arbitrage (comme dimanche) sauf que ce coup-ci il est prié d'aller voir la suite de la rencontre en tribunes. Tendus les Parisiens. 

67e: Pour l'instant rien ne change dans la physionomie du match. A savoir? A savoir que Paris n'arrive à rien et que ça devient très inquiétant

63e: AH BEN ENFIN. Entrée de Mbappé pour débloquer la situation. Sortie de Di Maria, sans doute préservé pour les semaines qui arrivent. Au moins qui se sera pas blessé ce soir. 

61e: Trois corners à zéro pour Paris. Mais pas une queue d'occasion à se mettre dans le gosier. LE PEUPLE RECLAME KYKY ET EDI

58e: Elle est côté à combien l'élimination du PSG? Pour savoir si je l'achète cette plage privée aux Bermudes?

54e: J'avais raté cette photo assez folle lors de l'arrivée des Parisiens dans le stade. Le foot comme on l'aime

 

50eOH LEMMMMMMMMMMB !!! La bombinette qui frôle barre d'Areola. On est passé tout près d'un but incroyable. Villefranche va finir par y y croire...

47e: Allez on est repartis. Tuchel attend un peu avant de lancer son arme fatale Kylian

Mi-temps. 0-0. Le boulot est loin d'être fait pour le PSG

42e: Seule bonne nouvelle si l'on se place côté parisien, c'est que Paredes est un beau joueur de foot et qu'il n'hésite pas à prendre ses responsabilités avec le ballon. Mais c'est bien tout pour le moment...

39e: Je sais que ça n'a rien à voir et qu'il manque du monde mais je suis de plus en plus inquiet pour Manchester...

36e: Nkunku il nous fait du Hatem ce soir. Des accélérations tranchantes puis une capacité à faire le mauvais choix assez remarquable au moment de la dernière passe. 

32e: Lol le public lyonnais qui balance des Olé pour une phase de possession de 22 secondes des Caladois. Bon, il faut reconnaître que Paris n'est pas souverain

28e: POPOPO BUREL !!! UN deuxième ballon qui arrive plein axe et le milieu caladois envoie une mine pas si loin du but d'Alphonse. Frisson de plaisir au Parc OL. 

24e: Pas dégueulasse le père Paredes pour aller chercher la verticalité dans ses passes. Mais Bernat perd trop de temps à centrer derrière. 

22e: Que des Gones sur les terrains ce soir. Lyon Duchère mène 2-0 sur la pelouse de Vitré au même moment. Vraie perf du deuxième plus grand club de l'agglomération lyonnaise. 

19e: Ayé Paris joue au ballon prisonnier. 98/2% niveau rapport de possession. 

14e: OH DIABY CE QU'IL VENDANGE !!! Première fois que Villefranche se découvre, et ça se termine par une occasion énorme pour Paris en contre. Mais Diaby foire un plat du pied tout simple face au gardien...

10e: Au tour de Di Maria de sagouiner un coup-franc pourtant remaquablement bien placé après  une roulette délicieuse de Nkunku. Villefranche tient le coup. 

7e: J'apprends que Paredes tire les coup-francs. En tout cas il essaye. L'Argentin prend le ballon à 30mètres et l'envoie juste au-dessus de la cage de Philippon. 

5e: Villefranche joue à cinq derrière et compte surtout sur la vitesse de Lamb devant et la technique de Sergio au milieu. Beau joueur celui-là, formé à l'OM, on a cru qu'il percerait quand il régalait en L2 avec Nîmes...

3e: Dites-moi c'est que j'avais même pas réalisé, mais Verratti n'est même pas sur le banc de touche. Pas super bon signe, à six jours du déplacement à Manchester. 

1e: Allez c'est parti !!!! Moins de monde que dimanche, évidemment, mais je suis sûr que quelques supporters lyonnais sont venus insulter les parisiens une deuxième fois dans la semaine)

18h21: Pour ceux qui veulent voir comme ça joue Villefranche. Je vous mets un résumé d'un match de national. Le club occupe la 13e place, mais lutte pour le maintien. Un peu le même profil que l'Entente Sannois Saint Gratien qui a sorti Montpellier avant d'être éliminé par Nantes. 

 

18h14: Le onze local, pour les amateurs de pinard

 

18h10: Je cherche encore la compo caladoise mais alors si on m'avait dit que Paris jouerait un 8e de Coupe de France avec un Duo Choupo-Moting/Nkunku début février...Quelle vie que d'être supporter parisien. 

18h05: Salut la familia, on prend l'antenne tranquillement avec la composition parisienne. Paredes titulaire, on va voir ce que l'Argentin a dans le ventre. Un peu de temps de jeu aussi pour Meunier et Chupa Cups. 

 

Paris prend ses quartiers à Lyon. Trois jours après avoir concédé sa première défaite en Ligue 1 face à aux hommes de Pep Genesio, la bande à Tuchel revient sur les terres maudites du Parc OL pour tenter de conjurer le mauvais sort et continuer son parcours en Coupe de France, une épreuve dont il a fait sa chose depuis 1789. A une semaine de Manchester, une seule priorité: ne surtout pas perdre un Mbappé ou un Cavani sur blessure, et accessoirement, redonner un peu de temps de jeu à Verrati et à Paredes. La qualif semble une option non négociable, mais attention quand même. Villefranche est une équipe de National, avec une fibre lyonnaise bien affirmée. Quoi de mieux que de s'inspirer du glorieux voisin pour tenter l'exploit de l'année?