Open d'Australie: Pouille balayé par le monstre Djokovic en trois manches sèches (6-0, 6-2, 6-2)

TENNIS Le Français défie le n°1 mondial en demi-finale à Melbourne

J.L.

— 

Lucas Pouille face au défi ultime.
Lucas Pouille face au défi ultime. — Paul Crock / AFP

Pouille-Djokovic 0-6, 2-6, 2-6

Evidemment, On est très déçus que le tournoi se termine comme ça pour Lucas, mais il faut reconnaître l'immense supériorité du duo Nadal Djokovic sur le reste de la concurrence. La finale de dimanche peut être un must incoryable. On sera au live, of course. Et avant ça, on se retrouve pour France-Danemark en demi finale de hand à 17h30 puis pour OM-Lille un peu plus tard. 

11h10TERMINE. WAHOU. La tornade Djokovic. On est un peu KO debout là. Pouille s'est fait écrabouiller par le Serbe alors qu'il arrivait en pleine confiance. 

 

 

11h08: Deux balles de match. Déjà. Oui. Je n'ai pas les mots

11h07: La finale d'Avengers entre Nadal et Djokovic ça va être un sacré bazar. J'espère qu'ils vont rien casser autour d'eux comme quand Capitaine America et Iron Man commencent leur chantier. 5-2

11h04: JEU BLANC POUR LUCAS. 4-2. 

11h01: Je me souviens en rigolant de toutes les fois où Richard se félicite en conf d'avoir «quand même tenu 2h» contre Novak. Ben là Lucas va même pas accrocher les 1h30 de jeu. 6-0, 6-2, 4-1 en 1h15 de jeu. 

10h59La muraille de chine bordel Djoko. Deux défenses de mutant pour prendre une nouvelle fois le service de Lucas. Ca sent la fin très vite cette histoire. 3-1. 

10h55: C'est une métaphore gyphique pertinente de ce qu'on est en train de voir

 

10h53: Lucas tient son premier jeu de service. On en est là. Espérer survivre en attendant un miracle qui ne viendra jamais. 1-1

10h51: Le plus écoeurant dans ce match? Novak qui fait la grimace sur LA SEULE FAUTE DIRECTE qu'il fait par set, l'air de dire "je suis vraiment un bon à rien". 

10h48: Fenêtre aussitôt refermée sur les petits doigts fragiles d'un Lucas Pouille totalement impuissant. C'est douloureux franchement d'arriver en demi-finale de Grand Chelem et de tomber sur un roc pareil. 

10h46: Une toute petite fenêtre sur le service du Serbe. 15-30 avec deux fautes bêtes. Sait-on jamais...

10h42DEUXIEME SET DJOKOVIC. C'est Waterloo sur le Central de Melbourne. 6-0, 6-2 et absolument aucun espoir pour la suite. 

10h36: Djokovic a perdu six points sur son service depuis le début du match. Dont trois sur son premier jeu. C'est vous dire le gouffre entre les deux joueurs aujourd'hui. 5-2

10h32: Premier cadeau de Djoko sur ce match. Une volée enfantine qu'il met dans le filet par suffisance. Et un retour un poil trop long derrière. Ca fait 4-2 quand même. 

10h29: Enième jeu blanc pour Djok. 6-0, 4-1. C'est dur là. 

10h25: Déjà une balle de break pour Novak. Pouille n'a pas les solutions. Je vois pas comment il peut s'en sortir. Ah ben voilà double faute en forçant comme un porc. 3-1 Djokovic. 

10h20: Djokovic frise l'insolence là avec ses aces sur deuxièmes balles. Faut vraiment faire descendre son baromètre de confiance parce que sinon ça va ressembler à une boucherie. 2-1

10h17OUIIIIIIIIII Le passing de Lucas en bout de course; Premier gros échange remporté part le Nordiste et surtout PREMIER JEU du match. On fait tourner les serviettes  !!!!

10h15: Toujours de signe de vie du côté du rythme cardiaque de Lucas. Il faut à tout prix prendre le jeu de service qui vient. 6-0, 1-0 pour "Cosmic Djoko"

10h08LA ROUE DE VELO POUR DJOKO EN 25 MINUTES. Superbe stratégie de Pouille pour endormir le Serbe t provoquer l'excès de confiance. Par contre va falloir réagir pas trop tard quand même Lucas. 6-0

 

 

10h05: 5-0 sur nouveau jeu blanc. Ca va devenir gênant cette histoire. Même Tsitsipas a tenu plus longtemps contre Rafa. 

10h01: AIE AIE AIE La kastastrofe. Pouille donne trop de poins gratuits. Double break Novak. Ca va beaucoup trop vite cette histoire. 4-0

9h56: Jeu blanc derrière. Va falloir arrêter l'hémorragie rapidos là quand même mon Lucas. On se rassure en repensant à Nadal en 2016

 

 

9h55: Pouille breaké d'entrée sur une double faute. Bon, ne soyons pas trop pessimistes, il avait commencé exactement pareil en 8e et en quart. 2-0 djoko. 

9h53: OUI LES DEUX GROSSES PREMIERES. Deux balles de break sauvées avec un service bazzoka; On respire un peu. Mais il y en aura une autre après un échange de mutants remporté par Djoko. 

9h50: Bon premier jeu du Tricolore qui pousse le Serbe à égalité, même si ce dernier s'en sort grâce à sa première balle. Pouille n'a pas l'air inhibé, tout va bien. 

9h46C'EST PARTIIIIIIIIIIIII. Novak au service. Avec un ace pépouze pour montrer qui est le patron. 

9h35: Les deux joueurs entrent sur le terrain après une cérémonie mignonette pour les rammasseurs de balle. 19h35 à Melbourne, toit ouvert et chaleur supportable. Vous avez juste le temps de lire c epetit pap maison sur la métamorphose de Lucas Pouille

 

9h27: Pour évacuer toutes les statistiques négatives et ne plus jamais en parler à partir du premier échange. Novak a gagné ses neuf dernières demi-finales de Grand Chelem. Et je crois me souvenir qu'il n'en a jamais perdu une en Australie. Voilà. 

 

9h15: Salut les Loulou et les louloutes. Après trois jours à prier pour que Sala et son avion réaparaissent par miracle, on va essayer de s'aérer l'esprit et de pousser fort derrière Lucas Pouille. Son match démarre dans un petit quart d'heure. Venez nombreux, ça peut être un grand moment du sport français

 

Au pied de la montagne. Auteur d'un superbe parcours à Melbourne, Lucas Pouille se trouve désormais confronté à la même mission que tous les mouquetaires avant lui, une fois parvenus au stade des demi-finales d’un Grand Chelem : battre, coup sur coup, deux des plus grands joueurs de l’histoire du jeu pour enfin succéder au Yannick Noah de 1983. Cette fois-ci, il faudra se défaire de Djokovic et Nadal dans la foulée. Autant dire mission impossible ? On pensait aussi que Pouille n’avait que peu de chances contre Coric et Raonic. Mais reboosté par Mauresmo, le Français a retrouvé la confiance comme par magie ; Ce ne sera pas de trop pour espérer troubler le numéro 1 mondial…