«Née dans le mauvais corps», la handballeuse suédoise Loui Sand annonce qu'elle est transsexuelle et prend sa retraite

HANDBALL La joueuse de 26 ans évoluait dans le club français de Fleury...

B.V.

— 

Loui Sand avec l'équipe de Suède, en 2018
Loui Sand avec l'équipe de Suède, en 2018 — SIPA

Louise Sand se fait désormais appeler Loui. Joueuse internationale de handball pour la Suède et le club de Fleury, l'ailière de 26 ans annonçait lundi 7 janvier sa volonté de prendre sa retraite pour se « concentrer sur une nouvelle vie », expliquait un communiqué du club du Loiret. Puis, dans un podcast diffusé quelques heures plus tard et repéré par France Bleu Orléans, l'ancienne médaillée de bronze aux championnats d'Europe 2014 avouait avoir démarré un processus pour faire reconnaitre sa dysphorie de genre, c'est à dire une inadéquation entre le sexe qui lui a été donnée à la naissance et son identité de genre. 

« Depuis quelques temps je vais très mal et j'ai toujours su pourquoi: je suis née dans le mauvais corps [...] Je ne veux plus porter la haine de moi-même, ce malaise à l'intérieur de mon corps et à cause de mon corps », décrit-elle. 

Loui Sand va désormais suivre un traitement hormonal en espérant obtenir le diagnostic de dysphorie de genre, nécessaire pour changer de sexe juridiquement en Suède, précise Le Monde. « Pourquoi je suis ainsi ? Adoptée, de peau noire, lesbienne, et désormais trans ? », se demande la jeune femme, d'origine Sri Lankaise et en couple avec une footballeuse du PSG, Emma Berglund. 

Ce coming-out a été salué de toutes parts en Suède, notamment par la ministre des sports Annika Strandhall, évoquant son « courage » et son « importance ».