Mercato Nice: Après la raclée à Toulouse, Patrick Vieira attend des renforts... et vite

FOOTBALL L’entraîneur de l’OGC Nice Patrick Vieira a ciblé plusieurs postes, alors que son équipe, sèchement battue à Toulouse dimanche en Coupe de France, est à l’arrêt…

Nicolas Stival

— 

Patrick Vieira, l'entraîneur de l'OGC Nice, lors du match de Ligue 1 à Nîmes, le 10 novembre 2018.
Patrick Vieira, l'entraîneur de l'OGC Nice, lors du match de Ligue 1 à Nîmes, le 10 novembre 2018. — P. Guyot / AFP

Pour la cinquième année d’affilée, les joueurs de l’OGC Nice regarderont les 16es de finale de la Coupe de France à la télé, s’ils n’ont rien de mieux à faire. Sèchement battus dimanche à Toulouse (4-1), les Azuréens ont étiré leur série d’insuccès à six matchs, toutes compétitions confondues.

« Cela a été insuffisant, trop de joueurs ont été en dedans », a pesté Patrick Vieira. Hormis le jeune milieu offensif Eddy Sylvestre (19 ans), plutôt performant pour sa première titularisation chez les pros, l’entraîneur niçois n’a trouvé personne à sauver du naufrage. Et il espère que la solution viendra de l’extérieur.

« Le mercato sera très important pour nous, assure-t-il. On attend avec impatience les prochains jours. » Plus faible attaque de L1 (13 buts marqués en 18 journées), l’OGC Nice cherche forcément à corriger le tir. Pour ne rien arranger, l’équipe était privée dimanche des offensifs Saint-Maximin, Lees-Melou, Maolida et Le Bihan (blessés). Et bien sûr de Balotelli, toujours aphone cette saison et en instance de départ (vers Marseille ?).

Une recrue également espérée côté gauche

« Il nous manque un peu de créativité, quelqu’un qui peut finir nos occasions », détaille Vieira. Et ce n’est pas tout. « Sur le côté gauche, à des moments, c’est trop fébrile. » Le message est passé à Olivier Boscagli, titulaire dans ce couloir à Toulouse et remplacé dès la pause. Mais aussi à Racine Coly, même pas retenu dans le groupe. « Nous allons utiliser le mercato pour renforcer cet effectif », synthétise Vieira.