NBA: Un joueur turc des Knicks refuse de jouer à Londres par peur «d'être tué» par le régime

BASKET Enres Kanter, opposant farouche d'Erdogan, ne se rendra pas en Europe...

J.L.

— 

Enes Kanter est un opposant connu au régime d'Erdogan.
Enes Kanter est un opposant connu au régime d'Erdogan. — Mark J. Terrill/AP/SIPA

Très précieux lors d’une des rares victoires des Knicks cette saison sur le parquet des Lakers avec 16 points et 15 rebonds, Enes Kanter a profité de sa perf du soir pour expliquer qu’il ne se rendrait pas à Londres pour le traditionnel match de NBA organisé en Europe à cette période de l’année. La raison ? Le pivot truc, opposant déclaré au régime d’Erdogan, ne souhaite pas prendre de risques pour sa vie en voyageant hors des Etats-Unis.

« J’en ai parlé avec les dirigeants, c’est malheureux, mais je ne vais pas pouvoir me rendre à Londres à cause de ce maudit président totalement dingue. Si j’y vais, il est possible que je me fasse tuer là-bas. Je préfère rester ici et m’entraîner. C’est triste que des choses pareilles empêchent quelqu’un de travailler, mais c’est comme ça avec ce dictateur. Ce ne serait pas difficile de m’assassiner là-bas. Le régime a beaucoup d’espions à Londres ».

Ancien leader de la sélection, Kanter n’a plus mis les pieds au pays depuis trois ans, et il fait même l'objet d'un mandat d'arrêt depuis quelques mois en Turquie, où son passeport a été révoqué. L’ancien joueur du Thunder avait dû quitter l’Indonésie en catastrophe en 2017 alors que les autorités s’apprêtaient à l’arrêter à la suite d'informations transmises par les autorités turques. Il n’a plus quitté les Etats-Unis depuis, et il manquera donc le match de son équipe contre Washington le 17 janvier prochain à Londres.