NBA: Stephen Curry «plaisantait à 1000%» quand il doutait de l'Homme sur la Lune

BASKET Mais il va quand même profiter de l'invitation de la Nasa...

M.C. avec AFP

— 

Stephen Curry, le meneur de jeu des Golden State Warriors, le 19 juin 2016, contre les Cleveland Cavaliers.
Stephen Curry, le meneur de jeu des Golden State Warriors, le 19 juin 2016, contre les Cleveland Cavaliers. — ANDREW D. BERNSTEIN / NBAE / GETTY IMAGES / AFP

Stephen Curry qui ne croyait pas vraiment que l’homme ait marché sur la Lune ? « Evidemment je plaisantais », a assuré le meneur des Warriors à ESPN. « A 1000 % », même.

Lors du podcast « Winging It » où il était invité lundi, la star de la NBA avait laissé entendre qu’il doutait que la Nasa ait envoyé des astronautes sur la Lune en 1969. « Ensuite, j’ai protesté en silence contre la stupidité des gens qui ont pris ça au premier degré et se sont dit : oh mon Dieu, c’est un complotiste qui ne croit pas à l’atterrissage sur la Lune », a poursuivi Curry.

« J’espère que les gens comprendront que s’informer est une forme de pouvoir »

Après ses propos, un porte-parole de la NASA avait suggéré au triple champion NBA de se rendre au centre spatial Lyndon B. Johnson, situé à Houston (Texas). « Vu les réactions que ça a suscitées, je vais accepter l’invitation [de la Nasa]. Je vais m’instruire sur tout ce que fait la Nasa et mettre en lumière leur travail immense depuis tant d’années », a indiqué le double « MVP ».

« J’espère que les gens comprendront que l’instruction est une forme de pouvoir, que s’informer est une forme de pouvoir. Et que tous les gamins qui sont suspendus à la moindre de nos paroles comprendront qu’il ne faut pas croire quelque chose juste parce que quelqu’un l’a dit. Il faut faire ses devoirs et comprendre ce à quoi on croit », a estimé Curry. Sa sortie a rappelé celle d’un autre basketteur célèbre, Kyrie Irving (Boston), qui avait déclaré en 2017 que la Terre était plate, avant de revenir sur ses propos.