Coupe du monde 2018: Le Mondial a rapporté plus de 200.000 euros au Losc et quelque 150.000 à Valenciennes

FOOTBALL La Fifa a reversé une partie de ses bénéfices aux clubs comptant des joueurs pendant la compétition…

Francois Launay

— 

Mendyl a rapporté de l'argent à Lille grâce à la coupe du monde.
Mendyl a rapporté de l'argent à Lille grâce à la coupe du monde. — F.Lo Presti/AFP

La Coupe du monde 2018 n’a pas souri qu’à l’équipe de France. Dans la région, le Mondial aura aussi été une bonne affaire financière pour les clubs du Losc et de Valenciennes. En ayant la chance d'avoir au moins un joueur sélectionné parmi les 32 pays représentés, les deux clubs nordistes se sont vus reverser une partie des bénéfices de la FIFA, organisatrice de la compétition.

Chaque club concerné a droit à 8.530 dollars brut (environ 7.500 euros) par joueur, multiplié par le nombre de jours passés en compétition (sachant que le calcul commence deux semaines avant le début du Mondial). Et peu importe si le joueur est entré en jeu ou non durant le Mondial. La présence dans le groupe suffit.

A Valenciennes, le défenseur sénégalais Saliou Ciss, qui a depuis quitté le club, a ainsi rapporté 186.000 euros dans les caisses du club. Au Losc, le défenseur marocain Hamza Mendyl et le milieu tunisien Naïm Sliti (qui ont quitté le club cet été) ont rapporté près de 286.000 euros au Losc.