LOSC: Comment Galtier s'y prend pour remobiliser ses troupes

FOOTBALL Avant de recevoir Lyon samedi, Lille reste sur trois matchs sans victoire en championnat…

Francois Launay

— 

Christophe Galtier, l'entraîneur lillois
Christophe Galtier, l'entraîneur lillois — SIPA
  • Après trois matchs sans victoire en Ligue 1, Lille connaît son premier coup de mou de la saison.
  • Dans ce genre de moment, Christophe Galtier n’hésite pas à changer le quotidien de ses troupes.
  • L'ex-défenseur Jonathan Brison, qui l’a bien connu à Saint-Etienne, nous donne quelques clés de la méthode Galtier.

C’est le premier coup de mou de la saison. Avec trois matchs d’affilée sans victoire en Ligue 1, le Losc, quatrième au classement, marque un peu le pas après un début de saison exceptionnel. Joueurs offensifs moins efficaces, jeu collectif moins construit, manque de concentration ou encore relâchement, les explications sont nombreuses avant de défier Lyon (2e) samedi à domicile. De quoi interpeller Christophe Galtier. S’il ne veut pas tout révolutionner avec ce premier coup de moins bien de la saison, l’entraîneur lillois n’en fait pas non plus une simple péripétie.

Il faut être vigilant. Je demande à mon staff d’être très attentif, très observateur pour qu’il n’y ait pas une baisse de moral. Je veux que tout le monde soit vigilant pour que le groupe garde cet état d’esprit et ne tombe pas dans un catastrophisme parce qu’on a perdu deux places au classement. La réalité, c’est que la deuxième place était une drôle et agréable surprise. On revient dans la réalité de ce que va être notre championnat. Ça ne veut pas dire qu’on ne va pas se battre pour rester le plus haut possible le plus longtemps possible. Mais je veux surtout que mes joueurs ne perdent pas cette envie de jouer ensemble, de se battre ensemble ».

« L’une de ses grosses qualités c’est sa capacité à se remettre en question »

Alors, pour ne pas tomber dans la sinistrose, Galtier tient toujours son groupe en éveil. Lors de ses quatre saisons passées à Saint-Etienne (2012-2016), Jonathan Brison a eu l’entraîneur sous ses ordres. Le défenseur, qui vient d'arrêter sa carrière, nous raconte sa méthode en cas de coup de moins bien.

« L’une de ses grosses qualités c’est sa capacité à se remettre en question. Dans ces cas-là, il n’hésite pas à changer ses méthodes d’entraînement, la façon de s’entraîner pour changer la spirale négative et retrouver des résultats. Il n’a vraiment pas peur de bouger les choses », explique l'ancien joueur de 35 ans qui entre dans le détail.

Galtier ne s’endort pas sur ses lauriers

« Il pouvait une fois mettre ses cadres devant leurs responsabilités. D’autres fois, il pouvait aussi protéger ses joueurs un maximum. Que ce soit le contenu des séances, le discours, les horaires, il cherchera toujours à changer le quotidien pour inverser le cours des choses. Ce n’est pas le cas de tous les entraîneurs », reconnaît Brison.

Et même si le coup de moins bien observé ces derniers temps n’est pas alarmant, nul doute que Galtier est déjà à la recherche du remède pour aller mieux.