OGC Nice: Les Aiglons ont-ils perdu l’art et la manière?

FOOTBALL Avec ses dix buts marqués depuis le début de la saison, l’OGC Nice est la 18e attaque de Ligue 1…

Mathilde Frénois
— 
Patrick Vieira est optimiste pour l'équipe de France.
Patrick Vieira est optimiste pour l'équipe de France. — YANN COATSALIOU / AFP

Être supporter niçois assidu, c’est se réjouir d’une 7e place au classement de Ligue 1 après 13 journées. Mais c’est aussi n’avoir vu que dix buts depuis le début de la saison. Les Aiglons enchaînent défaites frustrantes, manque de spectacle et victoires à l’arraché… Le Gym est la 18e attaque du championnat.

Le dernier match des Niçois illustre bien ces stats. En supériorité numérique face à Nîmes dès la première période, ils ne se sont imposés qu’avec un seul et unique but inscrit. « C’est à l’image de nos derniers matchs. En début de saison, on produisait beaucoup de jeu, mais on a manqué de réussite, décodait le coach Patrick Vieira après le match. Sur les dernières rencontres nous avons eu beaucoup de réussite, mais avons été très moyens dans le jeu. »

« La manière n’était pas là »

L’année dernière, avec Lucien Favre, Nice était la 6e attaque de L1. Si le Gym a encore la possession cette saison et a conservé ses 12 frappes en moyenne par match, les occasions sont moins franches et moins incisives. Les Aiglons ne totalisent que 3,2 tirs cadrés par rencontre, contre 4,8 l’an dernier.

« La manière n’était pas là, mais on va retenir la victoire, maintient le défenseur niçois Christophe Herelle. On avance au classement. Quand on n’arrive pas à faire du beau jeu, on s’appuie sur une solidité défensive. » « Produire plus de jeu », c’est aussi le maître-mot de Vieira à l’approche de Nice-Lille, dimanche à 17 h.