Nice-OM: «On a pêché», les Aiglons en cruel manque de réalisme contre Marseille

FOOTBALL Malgré 14 tirs, les Aiglons n’ont jamais trouvé les chemins des filets dimanche soir…

Mathilde Frénois

— 

Mario Balotelli lors de Nice-Monaco, le 9 septembre 2017.
Mario Balotelli lors de Nice-Monaco, le 9 septembre 2017. — Lionel Urman/SIPA
  • Lors du derby, l’OGC Nice s’est incliné 1-0 contre l’OM.
  • Les Aiglons ont manqué de réussite face au but. L’exact inverse des Marseillais : un tir cadré, un but.

Un derby en guise de retrouvailles avec Marseille pour Mario Balotelli. Et de retrouvailles avec le manque de réalisme pour le reste des Niçois. Face à l’OM dimanche soir à l’ Allianz Riviera, les Aiglons ont tenté, contré, frappé sans jamais réussir à marquer. Ils s’inclinent 1-0 contre leurs voisins phocéens.

« Malheureusement, le match de ce soir reflète nos derniers matchs à domicile. On a été bien dans le contenu. Mais on a manqué de réussite dans la concrétisation, reconnaît le coach niçois Patrick Vieira. Allan, comme Mario et Myziane n’ont pas été en réussite. Dans les 30 derniers mètres, on a manqué de qualité. On n’a pas toujours fait les bons choix. »

« On a pêché »

Les statistiques parlent. En 90 minutes, les Aiglons ont tiré 14 fois au but pour seulement trois frappes cadrées mais aucune au fond des filets. A l’inverse, les Marseillais ont donné une leçon d’efficacité : un tir cadré pour un but. « On l’a en travers de la gorge. On a mis toutes nos chances mais on a manqué d’efficacité, dit Allan Saint-Maximin à la fin du match. On a créé beaucoup d’occasion. On a besoin de plus de précisions devant le but. On a pêché. »

La défaite contre l’OM signe la troisième rencontre consécutive sans victoire. « On est très déçus. On a eu beaucoup d’occasions, des demies-occasions, se remémore le défenseur brésilien Dante. On a essayé de pousser. C’est ça qu’on doit retenir. On ne doit pas lâcher. » Prochain match dimanche à Bordeaux pour tenter de retrouver le chemin des filets. Et le goût de la victoire.