L'ex champion du monde Iaquinta va faire appel de sa condamnation pour détention d'armes et liens avec la pègre

FOOTBALL Iqauinta a été condamné mercredi à deux ans de prison ferme...

W.P.
— 
Vincenzo Iaquinta
Vincenzo Iaquinta — FILIPPO MONTEFORTE / AFP

« Ridicule, honteux ! » A la sortie du tribunal, Iaquinta père et fils font part de leur fureur aux journalistes sur place. Le premier a été condamné mercredi à 19 ans de prison ferme et le second, Vincenzo, champion du monde avec l’Italie en 2006, à deux années de prison ferme pour détention d’armes avec des circonstances aggravantes mafieuses. Les deux hommes vont probablement faire appel. « Ils ont ruiné ma vie alors que je n’ai rien fait », a fustigé l’ancien attaquant.

Le procureur avait requis une peine de six ans d’emprisonnement

« Dans ma famille, on ne sait même pas ce que c’est que la ''Ndrangheta'', ils ont ruiné ma vie pour rien. Ils m’ont jugé coupable parce que je suis calabrais, mais j’ai gagné la Coupe du monde. La justice nous sera rendue. Aujourd’hui la peine a été prononcée sans procès », a ensuite déclaré Iaquinta.

Le procureur avait requis une peine de six ans d’emprisonnement pour l’ex-attaquant de la Juventus Turin​.