PSG: Neymar «très heureux», «pas de problème» au mercato... Tout va très bien au club, assure Maxwell

FOOTBALL Le coordinateur sportif parisien a répondu aux questions de l'AFP...

N.C. avec AFP

— 

Le coordinateur sportif du PSG, Maxwell, le 12 août 2018 au Parc des Princes.
Le coordinateur sportif du PSG, Maxwell, le 12 août 2018 au Parc des Princes. — SPENCER JOHN/SIPA

Maxwell est un coordinateur sportif heureux. Avant la très importante réception de Naples en Ligue des champions, mercredi, le dirigeant du PSG a accordé une interview à l'AFP. Il y parle notamment des objectifs en Europe, de Neymar, de Tuchel, du dernier mercato. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, pour le moment.

Le trophée de la Ligue des champions est de passage à Paris ce week-end (dans le cadre d'un évènement promotionnel). Il y a des chances qu'il y revienne à la fin de la saison?

On l'espère tous, mais il faut passer par des étapes. Nous, on a l'étape de Naples. Pour le moment, on a joué deux matchs mais on sait qu'on doit passer par beaucoup d'étapes avant de regarder plus loin. C'est une mauvaise réponse à donner que de penser sur le long terme, il ne faut penser qu'à Naples, faire le meilleur match possible, gagner. Ensuite on pensera aux autres matchs.

Vous diriez que le PSG fait parti des favoris?

Je n'aime pas le mot de favori. Les favoris, ce sont les clubs qui arrivent en finale, on est encore très loin pour penser à ça. Il faut penser au match de Naples, à être concentré, à être compétitif parce que c'est une obligation de tous les jours. C'est trop tôt maintenant, on verra à la fin qui aura la possibilité de gagner ce trophée.

Comment se passe votre reconversion et quelles sont vos fonctions au quotidien?

Mon travail est de rester en lien avec les joueurs et la direction sportive, entre les joueurs et tout ce qui les concerne. C'est dur, j'absorbe beaucoup de choses mais ça se passe très bien, j'apprends beaucoup et j'adore le rôle. J'essaie de faire le maximum pour que les joueurs aient les meilleures conditions pour faire leur travail au quotidien.

Vous côtoyez notamment votre compatriote Neymar, comment le trouvez-vous?

Je passe du temps avec lui, avec les autres aussi, et je vois une ambiance très positive dans le vestiaire. Lui est à l'image de ce vestiaire: très heureux aujourd'hui, qui joue bien et qui fait le maximum pour donner les victoires au club.

Il est plus heureux que l'an dernier?

C'est normal, pour tous les joueurs qui arrivent, pour la deuxième saison il est déjà plus adapté, il connaît la ville, il connaît les joueurs, le vestiaire, beaucoup de situations qui se produisent sont déjà connues.

A-t-il été surpris par le championnat de France l'an dernier?

Avant, on lui avait bien expliqué comment c'était ici dans le championnat, les difficultés, les points dont il pouvait profiter. Je crois qu'il n'a pas été surpris, mais il a été blessé longtemps et ça l'a pénalisé un peu. Maintenant, il est en forme et on sent qu'il est performant.

Ça tient à sa relation avec Thomas Tuchel?

On sent l'équipe très proche du coach, c'est une chose très positive. Chacun a sa gestion du groupe, sa manière de travailler. Thomas a une très bonne communication avec les joueurs, le groupe, on sent que les joueurs répondent de manière très positive sur le terrain. Son bilan est très positif. Pas seulement dans les résultats, mais je crois qu'on voit aussi une évolution au niveau du jeu, de l'intensité. Dans tous les entraînements, je vois la joie de travailler, il y a une bonne communication.

Tuchel a pointé une lacune dans l'effectif parisien, au milieu. Il y a eu un problème lors du mercato?

Pas un problème. C'est toujours difficile de trouver des joueurs du niveau du PSG. On a fait le maximum. L'équipe est équilibrée, l'effectif est bon, très bon, il y a de la qualité, on a des jeunes joueurs qui arrivent de la formation... Ça marche très bien en ce moment.

Le directeur sportif Antero Henrique a-t-il été touché par les critiques sur le mercato ?

Je ne suis pas là pour parler de ça.