#Givemeabreak2: «Ce monde est-il sérieux?», Benzema réagit aux accusations d'un de ses proches

FOOTBALL Un proche de l’attaquant madrilène a porté plainte pour tentative d’enlèvement et séquestration…

J.L.

— 

Karim benzema, le 29 mai 2016, avec le Real Madrid.
Karim benzema, le 29 mai 2016, avec le Real Madrid. — GERARD JULIEN / AFP

Ça va devenir la nouvelle formule préférée de Karim Benzema. #Givemeabreak, ou laissez-moi tranquille, expression déjà employée pour renvoyer Noël Le Graët à ses pâturages récemment. Cette fois, le message tweeter de l’attaquant madrilène, qui donne des envies d’écouter Francis Cabrel (« Ce monde est-il sérieux ? »), est une réaction à une affaire louche sortie jeudi soir par Mediapart.

Pour résumer, selon le site d'informations, des proches de l’attaquant madrilène sont suspectés d’être impliqués dans une tentative d’enlèvement, tentative qui s’est déroulée durant le dernier PSG-OL. Une enquête a été ouverte après un dépôt de plainte pour « tentative d’arrestation, d’enlèvement, séquestration ou détention arbitraire, violence n’ayant entraîné aucune incapacité de travail ».

Une affaire de sous

Le plaignant, un certain Léo d’Souza, que les anciens de la profession ont souvent vu traîner au Camp des Loges à l’époque de la génération Chantôme-Arnaud-Mulumbu, sorte d’intermédiaire qui grenouille dans le monde du foot, entre baby-sitter, concierge, et pourvoyeur de mauvais plans , accuse le clan Benzema d'avoir voulu le violenter dans un van près d’un bar à chicha pour récupérer une somme d’argent que le joueur l’avait envoyé cherché au Maroc. 50 000 euros qui n’ont jamais été revus par Benzema, et que ledit d’Souza prétend avoir dû laisser aux douanes marocaines.

Bref, encore un sacré marigot qui n’a pas du tout fait rire Sylvain Cormier, l’avocat de Benzema en France. Ce dernier a déjà vertement réagi sur RMC : « On tape sur mon client de manière gratuite et cynique, a dénoncé l’avocat. Nous avons porté plainte pour abus de confiance et vendredi nous porterons plainte pour dénonciation calomnieuse. J’ai parlé à mon client, il est absolument énervé du fait qu’on veut lui nuire​ avec cette plainte abusive. Karim n’a rien à voir avec cette affaire. Quand il avait eu ce problème avec Léo D’Souza, on en avait parlé. Ce fantasme selon lequel il y aurait eu tentative d’enlèvement, c’est grotesque. »