Lille-OM: «Linge sale en famille», «On n'est pas le Barça»... Les Marseillais n'ont pas digéré leur déroute

FOOTBALL Dimitri Payet et Luiz Gustavo ont dit leur façon de penser à l'issue de la lourde défaite de l'OM à Lille (3-0)...

Francois Launay

— 

Les Marseillais ont été dépassés par Nicolas Pépé et el Losc
Les Marseillais ont été dépassés par Nicolas Pépé et el Losc — PHILIPPE HUGUEN / AFP

Rompu à la communication, Rudi Garcia a dédramatisé la lourde défaite de l’OM dimanche soir à Lille (3-0). Pour le coach olympien, « l’addition est lourde », « le début de saison n’est pas si mal que ça » et « tout va se remettre en place quand tout le monde sera revenu ».

Malgré 16 buts encaissés en huit matchs, malgré un match raté dimanche soir, rien ne semble perturber Rudi Garcia qui, à sa décharge, a dû composer avec les nombreuses absences dans son effectif (blessures de Rami et Sanson, suspensions de Caleta Car et Amavi, Payet laissé une heure sur le banc pour un coup reçu mercredi à Strasbourg).

Payet se lâche après le match

Mais alors, si rien n’est grave, pourquoi les joueurs ont-ils adopté un ton totalement différent à l’issue de la défaite dans le Nord ? A la fin du match, Dimitri Payet, le capitaine marseillais, s’est ainsi lâché devant les caméras de Canal +

« Ce qui me dérange le plus, c’est l’attitude, c’est l’envie, c’est l’abnégation qu’on mettait l’année dernière et qu’on met peut-être moins cette année. Il ne suffira pas de rentrer avec le maillot de l’OM sur les épaules pour pouvoir gagner des matchs. Mais bon, je ne vais pas continuer, je ne vais pas réagir à chaud. Je vais plutôt me reposer. On va laver le linge sale en famille parce que je pense qu’on a beaucoup de choses à se dire après un match comme ça. »

« L’Olympique de Marseille est une équipe qui doit travailler plus que les autres »

Te casse pas Dimitri, on a compris. Et si ce n’était pas assez clair, Luiz Gustavo, un autre patron du vestiaire, s’est fait encore plus précis.

« On a besoin de faire plus défensivement et collectivement. L’Olympique de Marseille est une équipe qui doit travailler plus que les autres. Si on ne comprend pas qu’on n’est pas à Paris ou à Barcelone et qu’on a besoin de travailler plus, ça va être difficile. Mais on va tout faire pour changer cette situation », a lâché le défenseur brésilien. Il vaudrait mieux que ça marche rapidement pour effacer rapidement tous ces états d’âme.