Stade Rennais-PSG: Un Paris à réaction finit par faire craquer les Bretons

FOOTBALL Menés aux scores, les joueurs de Thomas Tuchel ont redressé la barre et poursuivent leur balade en championnat...

Jérôme Gicquel

— 

Angel Di Maria avait remis son équipe sur les rails en égalisant juste avant la mi-temps.
Angel Di Maria avait remis son équipe sur les rails en égalisant juste avant la mi-temps. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
  • Cinq jours après sa défaite à Liverpool, le PSG a redressé la barre en s’imposant 3-1 au Stade Rennais.
  • Les Parisiens débutent le championnat avec six victoires d’affilée.
  • La nouvelle recrue Eric Choupo-Moting a inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs.

Le PSG poursuit sa promenade de santé en Ligue 1. Comme la saison dernière, les Parisiens démarrent le championnat avec six victoires d’affilée. Cinq jours après son entrée en lice ratée en Ligue des Champions face à Liverpool, le club de la capitale a donc redressé la barre ce dimanche après-midi face au Stade Rennais (1-3), sans forcément faire taire les critiques sur son niveau de jeu affiché depuis le début de saison.

« Cela a été difficile mais nous avons eu une bonne réaction », a souligné le coach Thomas Tuchel à l’issue de la rencontre. Plutôt que le contenu, le coach allemand a préféré louer les qualités mentales de son équipe. « L’équipe a montré qu’elle avait faim de gagner. Cela a été dur après la défaite face à Liverpool mais l’équipe a su se remobiliser », a-t-il indiqué.

« On doit être plus concentrés », estime Marquinhos

Si le score est plutôt flatteur (1-3), le succès obtenu ce dimanche après-midi face à Rennes dans un Roazhon plein à craquer (29.205 spectateurs, nouveau record) fut long à se dessiner. Sans envie et avec beaucoup de déchets dans le jeu, les hommes de Thomas Tuchel ont livré une première période indigeste.

Il y a un mois, le PSG avait déjà connu un démarrage très poussif face à Guingamp. « Je ne sais pas pourquoi nous avons du mal en première mi-temps à l’extérieur. Si j’avais la solution, je changerais tout de suite », a indiqué le coach allemand. Pour Marquinhos, le problème est à chercher dans les têtes des joueurs parisiens. « On doit rentrer dans les matchs beaucoup plus concentrés car à chaque fois les équipes sont très motivées de jouer contre nous ».

Le premier but de Choupo-Moting

Logiquement menés au score après un but contre son camp d’Adrien Rabiot, les Parisiens auraient même pu prendre le bouillon mais Gigi Buffon, de retour dans les cages parisiennes, veillait au grain avec quelques arrêts de grande classe. Juste avant la mi-temps, Angel Di Maria a remis son équipe sur les rails avec une superbe frappe en dehors de la surface, une spécialité chez lui.

Au retour des vestiaires, les Parisiens enfonçaient le clou par l’intermédiaire de Thomas Meunier, au top niveau ce dimanche après-midi, et de sa recrue Eric Maxim Choupo-Moting, auteur de son premier but sous les couleurs parisiennes. « On a réussi à marquer trois buts sans Kylian. Contre Saint-Etienne, on en avait déjà marqué quatre sans Kylian et Neymar. C’est bien, c’est bon pour la confiance des autres joueurs », a estimé le coach parisien.