OM-Guingamp: Après une première période poussive, l’OM régale et s’impose 4 buts à 0

FOOTBALL L'Olympique de Marseille a battu l'En Avant Guingamps 4 buts à 0 et remonte à la deuxième place de Ligue 1...

Au stade Vélodrome, Adrien Max

— 

La joie de Florian Thauvin après son deuxième but.
La joie de Florian Thauvin après son deuxième but. — Boris Horvat / AFP
  • L’OM a remporté le dernier match de la 5e journée de Ligue 1 ce dimanche soir 4 buts à 0 face à Guingamp.
  • Après une première période plus que poussive, l’OM s’est réveillé grâce au coaching de Rudi Garcia.
  • Florian Thauvin a marqué un doublé, et Dimitri Payet un superbe but.

L’heure de la confirmation. Après un bon résultat obtenu à Monaco avant la trêve internationale, l’ Olympique de Marseille voulait confirmer. C’est chose faite avec cette belle victoire 4 à 0 face à l’En Avant Guingamp, même si le début de match a été plus que poussif. L’OM est deuxième du classement, et prend 3 points d’avance sur Lyon, le prochain adversaire.

Florian Thauvin, encore et toujours sauveur. Remplaçant face à Monaco, mais déjà buteur, Florian Thauvin a encore récidivé. Et pas n’importe comment. Il était cette fois titulaire, Rudy Garcia avait averti ses Champions du monde que la fête était finie vendredi. Auteur d’un début de match correct, le meilleur buteur de l’OM la saison dernière a réveillé le Vélodrome après la pause. D’une tête combative, il est venu lober le gardien guingampais Karl-Johan Johnsson (55’). Il a continué sur sa série en multipliant les appels et les décalages. Une activité de tous les instants récompensée par un doublé grâce à sa « spéciale ». Un crochet du gauche avant d’enrouler sa frappe, filoche (79’). 

Coaching gagnant de Rudi Garcia. Le coach marseillais a fait sortir Lucas Ocampos à la mi-temps pour lancer Maxime Lopez. Les Olympiens ont alors montré un tout autre visage par rapport à la première mi-temps, très poussive. Placé aux côtés de Kevin Strootman, dans un milieu défensif à deux, le jeune marseillais a ainsi libéré plus d’espace à Morgan Sanson, plus haut sur le terrain mais toujours dans une position axiale. L’ancien montpelliérain s’est montré beaucoup plus à l’aise. Avec ses qualités techniques, il a permis à l’OM de mieux conserver la balle, et surtout d’orienter le jeu. Comme un symbole c’est lui qui est à l’origine de l’action sur le golazo de Dimitri Payet (72’), qui avait glissé sur le côté gauche initialement occupé par… Lucas Ocampos. Morgan Sanson aurait pu être récompensé de son excellente seconde période s’il n’avait pas écrasé autant sa frappe à la 75’, repoussée par le portier guingampais. Dimitri Payet a joué l’électron libre, tantôt à gauche, tantôt à droite. Ce qui lui a permis de délivrer un caviar à Kostas Mitroglou, qui n’avait plus qu’à pousser le ballon pour le quatrième but (83’). 


Kevin Strootman, a eu du mal à se lancer. Présentée comme la machine à laver, la recrue de l’OM a eu beaucoup de mal à rentrer dans la rencontre. Auteur de quelques pertes de balles en 1re mi-temps, il n’a pas non plus réussi a orienter le jeu. On a plus vu Payet et Sanson redescendre. Le changement tactique à la mi-temps l’a aussi libéré, il est à la récupération et lance Thauvin sur son doublé. Il aurait aussi pu marquer s’il n’avait pas loupé sa tête à la 66’. 

>> A lire aussi : OM: «On a préféré agir plutôt que réagir !» Des annulations de matchs après des cas d'impétigo à la Commanderie

>> A lire aussi : OM-Guingamp: Avec ses socios, l'En Avant a un temps d'avance... Pourquoi est-ce plus lent à Marseille?