Antibes: Trois bonnes raisons d’assister au Mondial de footvolley, l'autre Coupe du monde de foot

FOOTBALL L’équipe du Brésil fera le déplacement, mais aussi celles du Paraguay, d’Argentine, des Etats-Unis, du Canada, d’Italie, du Portugal, d’Autriche…

Mathilde Frénois

— 

Le foot-volley est un sport qui vient du Brésil.
Le foot-volley est un sport qui vient du Brésil. — Blackbox Photo 2017
  • Le footvolley est un sport inventé au Brésil, sorte de beach-volley avec les pieds.
  • Le mondial a lieu vendredi, samedi et dimanche sur la plage d’Antibes.

C’est l’autre Mondial. Celui qui arrive quand l’été est à son crépuscule. Mais aussi celui qui rappelle le temps des vacances avec ses terrains installés face à la mer. Ce week-end, les plages d’Antibes accueillent la Coupe du monde de footvolley​. 20 Minutes vous divulgue trois bonnes raisons d’assister aux phases finales de ce sport venu tout droit du Brésil.

Pour avoir les pieds dans le sable

« Le footvolley, c’est comme le beach-volley, sauf qu’au lieu de jouer avec les mains, on joue avec les pieds », vulgarise Adrien Gavarini, organisateur du tournoi. Même sol ensablé, même dimensions du terrain. Seul la hauteur du filet change. « Il est à 2,20m. Ça fait une belle hauteur, pointe-t-il. Les meilleurs arrivent à smasher avec le pied. Ça rend ce sport acrobatique et impressionnant. »

Pour voir évoluer les meilleures équipes du monde

C’est un air de Copacabana qui planera au-dessus d’Antibes ce week-end. L’équipe du Brésil fera le déplacement, mais aussi celles du Paraguay, d’Argentine, des Etats-Unis, du Canada, d’Italie, du Portugal, d’Autriche… « Le Brésil et le Paraguay sont les deux meilleures équipes », pointe Adrien Gavarini. Outsider, la France peut-elle rêver de l’emporter ? « Il y a presque aucune chance pour la France, dit-il. La différence de niveau est aussi grande que celle entre la NBA et l’Europe au basket. »

Pour (re) voir d’anciens champions

Ils passeront de la pelouse au sable. D’anciens footballeurs professionnels se frotteront au filet : le parrain Michel Platini, mais aussi Christophe Dugarry, Frank de Boer, Everson, Eric Roy ou encore Omar Da Fonseca.

>> A lire aussi : Un champion d'Europe ouvre une école de footvolley près de Cannes