Girondins de Bordeaux: «Brigands internationaux», les Ultramarines fous de rage contre le futur repreneur

FOOTBALL Les supporters bordelais appellent à une manifestation avant le match contre La Gantoise...

A.L.G.

— 

Les Ultramarines ont peur pour l'avenir de leur club.
Les Ultramarines ont peur pour l'avenir de leur club. — Clément Carpentier - 20 Minutes

Après l'échec Thierry Henry, les ultras bordelais commencent à douter de la pertinence de donner les rênes du club au fond d’investissement américain GACP, et le mot est faible. Projet flou, peu de moyens à injecter dans le club, nébuleuses d’agents autour de GACP, les raisons de leurs inquiétudes sont nombreuses.

Et, alors que la vente du club par M6 est suspendue au vote de la mairie de Bordeaux, qui doit valider le transfert du loyer du Matmut-Atlantique (3,8 millions d’euros par an) de M6 à GACP, les supporters de Bordeaux sont entrés dans une nouvelle phase : Après les doutes, ceux-ci sont désormais passés en mode opposition.

Mercredi soir, sur Twitter, les Ultramarines 1987 ont parlé d’une « catastrophe annoncée », expliquant que leur club faisait « certainement face à un des plus gros périls que nous ayons connu depuis 1987 ».

En réaction, à l’occasion du match retour de Ligue Europa contre La Gantoise, jeudi soir, les ultras appellent à « une démonstration de force et à une prise de parole » au Matmut Atlantique afin de « ne pas laisser le club devenir le jouet de brigands internationaux. » On le sent bien, les Girondins sont à un tournant de leur histoire, le tout dans un climat de plus en plus délétère.