Girondins de Bordeaux: Henry veut venir mais GACP doit maintenant valider son arrivée

FOOTBALL Les futurs propriétaires américains des Girondins vont rencontrer l'ancien attaquant de l'équipe de France... 

Clément Carpentier

— 

Thierry Henry, qui fait partie du staff de la Belgique, lors du match contre l'Angleterre, le 28 juin 2018.
Thierry Henry, qui fait partie du staff de la Belgique, lors du match contre l'Angleterre, le 28 juin 2018. — Dovgan/UK Sports Pics/SIPA
  • Thierry Henry est d'accord pour venir entraîner Bordeaux. 
  • Les futurs propriétaires doivent encore valider son arrivée au club. 
  • GACP peut mettre son veto à la dernière minute.

Le rêve est en passe de devenir réalité. Thierry Henry n’a jamais été aussi proche des Girondins de Bordeaux. Comme annoncé par RMC Sport, l’ancien attaquant de l’équipe de France a dit « oui » à la direction actuelle (M6) mais doit maintenant rencontrer les futurs propriétaires américains du club (GACP) pour entériner son arrivée en Gironde. Une information que confirme  20 Minutes. 

Les négociations se sont clairement accélérées ces dernières heures entre le joueur et les Marines et Blancs. Thierry Henry est aujourd’hui d’accord sur le principe pour rejoindre Bordeaux. Il viendrait avec un autre ancien joueur des Gunners, Gilles Grimaldi.

Les Américains peuvent encore décider de mettre leur veto

Mais pour l’instant l’accord n’est pas encore total entre Thierry Henry et les Girondins. Tout simplement parce que le club est dans une phase de cogestion dû à sa future vente dans les prochaines semaines. GACP, le fonds d’investissement qui devrait reprendre le club, va devoir valider l’arrivée de l’ancien buteur français. Il reste donc un rendez-vous pour que tout soit réglé. Selon nos informations, il aura lieu jeudi, aux Etats-Unis. Les Américains peuvent toujours décider de mettre leur veto au dernier moment. 

>> A lire aussi : Mercato Bordeaux: Pour Pedro, les Girondins attendent (inlassablement) un signe de Fluminense

>> A lire aussi : Girondins de Bordeaux: Après son coup de gueule, Gustavo Poyet mis à pied une semaine

>> A lire aussi : Girondins de Bordeaux: «C'est une honte ce qu'a fait le club!», Poyet menace de partir