La NFL revient, et la guerre avec Trump aussi

BLACK POWER Plusieurs joueurs ont manifesté pendant l'hymne, jeudi, et le président américain réclame des sanctions financières...

P.B. avec AFP

— 

Le joueur NFL des Miami Dolphins, Robert Quinn, lève le poing pendant l'hymne américain, le 9 août 2018.
Le joueur NFL des Miami Dolphins, Robert Quinn, lève le poing pendant l'hymne américain, le 9 août 2018. — Wilfredo Lee/AP/SIPA

Trump vs la NFL, saison 3. Alors que les matchs de pré-saison du championnat de football américain viennent de reprendre, le président américain a renoué vendredi avec ses attaques contre les joueurs qui mettent genou à terre pendant l’hymne national, demandant qu’ils soient suspendus sans paie. Plusieurs joueurs des Miami Dolphins, notamment, se sont agenouillés ou ont levé le poing jeudi soir lors d’un match amical servant à préparer la reprise du championnat.

« Les joueurs NFL recommencent - s’agenouillant alors qu’ils devraient se mettre fièrement debout pour l’Hymne National », a écrit le président américain sur Twitter. « Soyez joyeux, soyez cool, un match de football américain, que les fans payent teeeellement cher pour voir et apprécier, n’est pas un endroit pour manifester (…). Trouvez un autre endroit pour protester. Mettez-vous fièrement debout pour l’Hymne National ou soyez Suspendus Sans Paie », a-t-il ajouté.

Contre le racisme et les violences policières

Selon le président américain, « la plupart des joueurs sont incapables de définir clairement contre quoi ils manifestent ». Lancé par l’ancien joueur des San Francisco 49ers Colin Kaepernick en 2016, ce mouvement de protestation dénonce l’oppression raciale et les violences policières dont est victime la communauté noire.

En 2017, Donald Trump avait attaqué lors d’un discours « ces fils de putes » qui s’agenouillent pendant l’hymne. Cette année, le président américain a fait pression sur la NFL pour qu’elle adopte des règles punissant de tels comportements et désinvité les joueurs de Philadelphie, vainqueurs du Super Bowl.

Pour la nouvelle saison, la NFL a décidé d’obliger les joueurs à rester debout pendant l’hymne, tout en permettant aux protestataires de rester dans les vestiaires. S’ils manifestent sur la pelouse, leur équipe s’exposera à une amende. Mais certaines franchises, comme les New York Jets, ont assuré qu’elles paieraient les amendes sans les répercuter aux joueurs. Bref, la polémique devrait continuer pour la reprise officielle, le 6 septembre prochain.

Mots-clés :