La star MMA irlandaise Conor McGregor à sa sortie du tribunal, à New York, le 26 juillet 2018.
La star MMA irlandaise Conor McGregor à sa sortie du tribunal, à New York, le 26 juillet 2018. — Kevin Hagen/AP/SIPA

ETATS-UNIS

VIDEO. MMA: Conor McGregor plaide coupable et évite la prison

La star irlandaise avait fracassé la vitre d'un bus de l'UFC, blessant deux combattants...

Il s’en sort très, très bien. La star irlandaise des arts martiaux mixtes (MMA) Conor McGregor a plaidé coupable jeudi de trouble à l’ordre public devant un tribunal de Brooklyn, ce qui lui évite un procès et la prison. En échange de l’abandon des charges les plus lourdes contre lui, liées à un coup de sang visant un bus de combattants du championnat UFC début avril, McGregor a accepté d’effectuer des travaux d’intérêt général et de suivre une formation à la maîtrise de soi.

"Je suis reconnaissant au procureur et au juge de me permettre d’aller de l’avant", a déclaré l’Irlandais de 30 ans, visiblement soulagé, à la sortie du tribunal. Il a également remercié ses amis, sa famille et ses fans pour leur soutien, après cette issue favorable qui était anticipée depuis plusieurs semaines. "Maintenant, il faut se remettre au travail", a commenté Audie Attar, son manager, après l’audience.

Il risquait jusqu’à 7 ans de prison

Début avril, McGregor avait blessé deux autres combattants après avoir lancé un chariot sur un minibus et avait perturbé une conférence de presse de l’UFC (Ultimate Fighting Championship), principal organisateur des combats de MMA. Du fait de leurs blessures, les deux combattants n’avaient finalement pas pu participer à la réunion dont ils étaient à l’affiche, à Brooklyn.

McGregor avait été arrêté à New York puis inculpé le 6 avril, pour trois faits d’agressions et hooliganisme. En cas de condamnation, ces délits auraient pu lui valoir jusqu’à sept ans de prison.

Ces chefs d’accusation ont été abandonnés par le ministère public, qui n’a retenu que le trouble à l’ordre public. Il s’agit d’un délit et non d’un crime, qui ne sera donc pas inscrit à son casier judiciaire, ce qui lui permettra de combattre de nouveau aux Etats-Unis s’il le souhaite.

Un nouveau combat se profile

L’Irlandais est devenu mondialement célèbre après son combat de boxe perdu en août 2017 à Las Vegas contre l’Américain Floyd Mayweather. Il aurait reçu 100 millions de dollars pour ce duel, son premier sur un ring de boxe contre l’un des meilleurs boxeurs de l’histoire.

L’UFC pourrait prochainement annoncer le retour de Conor McGregor sous sa bannière, lui qui ne l’a plus fréquentée depuis novembre 2016. En juin, l’équipe du Russe Khabib Nurmagomedov (29 ans), actuel détenteur de la ceinture des légers et invaincu en UFC (26 victoires), a annoncé être en discussion pour mettre sur pied un combat avec McGregor.

Au dernier classement mondial des athlètes publié début juin par le magazine Forbes, Conor McGregor était le quatrième athlète le mieux payé de la planète, derrière Floyd Mayweather (1er) suivi des vedettes du football Lionel Messi et Cristiano Ronaldo.