La Coupe du monde dans nos vies, épisode 17. Se marier pendant le mondial: «J’ai prié pour que la France joue la veille»

DILEMME Il y a des choses dans la vie qui ne font pas très bon ménage, sur le papier: Le vin blanc et le vin rouge, la liberté et le monde du travail ou encore une Coupe du monde et un mariage…

Romain Lescurieux

— 

Pour le meilleur et pour le foot.
Pour le meilleur et pour le foot. — SIPA PRESS/Paint

Nous sommes tous un peu la Coupe du monde. Qu’on adore ou qu’on déteste le foot, qu’on le suive régulièrement ou une fois tous les quatre ans, qu’on soit né un soir de juillet 1998 ou trente ans avant, nous avons tous une expérience singulière et collective liée à la Coupe du monde. Durant tout le Mondial en Russie, 20 Minutes vous propose de l’explorer chaque jour à travers des témoignages, des interviews, des anecdotes, des jeux, des reportages ou des portraits. Parce que la Coupe du monde, c’est bien plus que juste du foot.

>> Pour relire l’épisode d’hier : le portrait d'un Français qui aime l'Angleterre (oui on est passés directement du n°15 au n°17 mais c'est parce qu'il y avait deux n°11 je compte comme un pied)

>> Pour relire toute la série

>> Aujourd’hui, l’épisode 17: Se marier pendant la Coupe du monde

Un Trou normand, c’est comme la mi-temps. L’occasion de faire un break pour mieux se relancer. Mais pour quelques convives installés à la table d’honneur des mariés ce samedi 23 juin, c’est le moment idéal pour dégainer un smartphone et se brancher - dans un semblant de discrétion - sur Allemagne-Suède. Un match de poule de la Coupe du monde qui se déroulait le soir du mariage de leurs meilleurs amis, Chloé et Maxime. De quoi gâcher le plus beau jour de leur vie ?

Pour savoir comment concilier ces deux événements et vous éviter des frais de divorce, 20 Minutes a décidé de mener l’enquête en zone mixte (située entre le bar à huîtres et le bar à champagne) avec des futurs mariés, des djs ou encore des wedding planners.

« Avec un écran dans un coin, tu ruines ton mariage »

Selon une étude du site Mariages.net – réalisée auprès de 150.000 futurs mariés - 22 % des mariages ont lieu durant cette coupe du monde de football et 19 % des couples prévoient d’installer des écrans géants et mettront le football à l’honneur. « Tu peux allier foot et chic pour un mariage. Moi je trouve ça top, un beau geste d’amour pour ton chéri et je suis certaine qu’il va adorer », lit-on par exemple sur des forums de mariage. En revanche, 60 % des futures mariées pensent que cela peut affecter leur grand jour.

Allier le foot et le chic, c'est possible
Allier le foot et le chic, c'est possible - AFP

Rythmé par des buts, un dénouement exceptionnel pour la Mannschaft (éliminée depuis) accompagné d’une fricassée de phalanges, le match de samedi n’a heureusement, rien fait basculer pour Chloé et Maxime. « Je suis content que ce ne soit pas tombé le jour d’un match de l’équipe de France. Avec un écran dans un coin, tu ruines ton mariage », analyse le jeune marié. Mais tous n’ont pas la chance de piocher Allemagne-Suède. Ils sont même nombreux à devoir gérer à la dernière minute, mariage et Coupe du monde, entre stress et pression des amis, quand la bande de Grizou s’incruste dans le game de l’amour.

Mauvais karma et prières

Gautier va se marier ce samedi. Un jour de huitièmes de finale. Loin d’être anodin. « Lorsqu’on a décidé de caler la date de notre mariage, nous avons un peu zappé la coupe du monde », dit-il. La France, sortie première de son groupe, joue contre l’Argentine, ce samedi à 16 heures, pile au début de la cérémonie. Gautier et sa future femme n’ont prévu aucun dispositif : pas d’écran, pas de télé. Ils doivent désormais miser sur la sagesse des footix et des plus ultras. « Un témoin a déjà indiqué qu’il regardera le score discrètement entre deux discours », déplore-t-il.

7 juillet 2018, jour de quarts de finale. Si la France terminait 2e de son groupe, elle aurait pu jouer ce jour-là à 20h. Une situation « inimaginable » pour Gwenola. « Clairement, je ne voulais pas d’écran à mon mariage », balance celle qui dit avoir « prié pour que la France joue la veille ». « Ça m’aurait tellement énervée, si ça tombait ce jour-là. J’espère que mes amis auraient été capables de faire la part des choses », s’emballe-t-elle. « Même si ça me fait atrocement chier, j’aurais été au cocktail avec un œil attentif sur mon téléphone », glisse un de ses invités. Pour une finale de mondial tout est une question d’adaptation.

Quid de la tactique Julien Courbet ?

Caroline a d’ores et déjà préféré annuler le brunch et proposer la diffusion de la finale à domicile, afin d’éviter le grand écran. « Mon conjoint est fan de foot mais nous avons fini par trouver ce compromis, se réjouit-elle, mais c’est réellement un stress qui se rajoute. Quand on a réalisé, il y a eu un grand moment de panique ». Le genre de dernier imprévu qu’on ne veut pas, après la pluie, les enceintes cramées ou une piste de danse déserte.

En 1998, l’animateur Julien Courbet avait lui, carrément décalé sa cérémonie de mariage. « J’ai assisté à la victoire des Bleus au stade de France. Comme la finale tombait le jour de mon mariage, ma compagne et moi avons été obligés de le décaler au lendemain, de peur de passer la soirée devant la télévision. Du coup, le soir du sacre, elle m’appelait toutes les cinq minutes pour être certain que je n’aille pas faire la fête. Elle m’a même demandé d’aller au lit pour être en forme le lendemain… », a-t-il expliqué à TV Magazine. Si vous n’êtes pas animateur télé, rabattez-vous sur les conseils des « petites mains ».

« On va se charger de rapatrier les gens pour les temps forts du mariage »

Coupe du monde de rugby, de football, Euro… « On a déjà fait », affiche-t-on fièrement chez l’agence « Jules et moi », spécialisée dans l’organisation des mariages. Le plan de bataille est calibré.

Option 1 : le « contrôle ». « Les mariés et notamment les femmes sont intransigeantes, il n’y a pas d’écran et les invités sont priés de regarder discrètement le match, avec les téléphones ou de le suivre via les notifications [celles de 20 Minutes, c’est le mieux, ndlr] », explique Catherine Dondina, directrice de l’agence. « De toute manière, il est très dur d’empêcher les gens de regarder », analyse-t-elle. Tout dépend aussi de l’avancée de la compétition. Selon elle, « on peut se passer d’un écran pour les 8e. Mais dès les quarts, il est difficile de passer à côté des matchs sous tension et le stress arrive chez les mariés. A partir d’une demi-finale et une finale, la pression monte réellement et la question se pose sérieusement ». On peut basculer alors sur l’option 2 : « le lâcher prise ».

Muscle ton jeu Robert
Muscle ton jeu Robert - DAMIEN MEYER / AFP

« Là, on installe un écran ou on branche une télé dans une salle à côté de celle où se tient la soirée. En moyenne, on aura une douzaine de personnes devant et des gens qui se lèveront uniquement pour les moments importants, ou revoir des buts », poursuit Catherine Dondina. Dans cette configuration (en losange?) le wedding planer a un rôle bien précis : « On va se charger de rapatrier les gens pour les temps forts du mariage, comme les discours etc. ». Enfin, tout dépend aussi de l’ouverture d’esprit des mariés. « Ça peut couper un peu le mariage mais ça peut aussi rajouter un côté festif », reprend Catherine Dondina. D’ailleurs, que se passe-t-il derrière les platines pendant tout ce temps ?

« C’est un peu cliché, mais on peut mettre l’ambiance avec les filles »

« Pendant le match, si il est important, c’est certain que l’ambiance va être en suspens », expose Erwan, DJ pour l’entreprise « Deminuit ». Depuis sa cabine, il a pour le moment seulement observé quelques mecs branchés sur les smatrphones. Même constat pour Marc, 32 ans, DJ pour «  La Fourchette qui Danse ». « Je les vois sur les téléphones ou pousser des petits cris mais rien qui vient casser l’ambiance générale », commente-t-il. Pour le moment, les « dérapages » sont plus d’ordre musicales. « En ce moment, on me demande Life is Life et I will Survive, je trouve ça assez kitch mais bon… », poursuit Marc.

Quoi qu’il en soit, pour les deux professionnels du sound system, la clé est de s’adapter à son dancefloor. « C’est un peu cliché, mais pendant un match, on peut mettre l’ambiance avec les filles avec une ambiance plus girly en passant du Beyonce et du Rihanna », d’après Erwan. Marc confirme. « Si les mecs sont devant le foot avec les clopes et les bières, c’est certain qu’on va faire danser les filles, avec du Michel Télo ou du Collectif Métissé ». Avec le risque de plomber le mariage entre les deux groupes ? « Non », selon Catherine Dondina « Le tout est de bien connaître ses invités, les jauger et faire en sorte que le plus de gens soient contents. Globalement, il vaut mieux lâcher prise pendant 1h30 », conseille-t-elle. Et faire confiance au Trou normand.

>> Demain: l'interview de la mairesse de Knysna en 2010