Le journal des Bleus à la Coupe du monde: Les Argentins auront-ils notre compo?.. Mandanda répond aux mécontents...

FOOTBALL Tout ce qu'il faut savoir sur l'actualité de l'équipe de France au réveil...

N.C.

— 

Steve Mandanda lors de France-Danemark en Coupe du monde, le 26 juin 2018.
Steve Mandanda lors de France-Danemark en Coupe du monde, le 26 juin 2018. — Patrik STOLLARZ / AFP

De notre envoyé spécial à Istra,

Jeudi 28 juin

La question du jour : Le huis clos va-t-il tenir ?

Mardi soir, après la rencontre face au Danemark, Didier Deschamps a envoyé une jolie pique aux journalistes. « Ce qui me gêne - et je ne sais pas si on arrivera à résoudre le problème -, c’est que notre adversaire connaît toujours notre équipe 48 heures à l'avance, a relevé DD. S’il y avait un peu plus de respect de ce côté-là, ce ne serait pas plus mal, parce que ça n’arrange pas nos affaires de donner des informations à l’adversaire. » Il parle là des médias qui se planquent autour du stade Glebovets, où les Bleus s’entraînent, pour briser le huis clos et dévoiler la mise en place tactique. En sera-t-il de même aujourd’hui ? On ne serait pas étonné si la sécurité russe recevait quelques renforts pour organiser la traque dans l’après-midi…

La décla du jour : Steve Mandanda

Interrogé sur le « manque de motivation » que reproche une partie du public aux Bleus après le Danemark, le gardien a répondu séchement : « Je peux comprendre la déception ou la colère, mais dire qu’on n’était pas motivés, je n’accepte pas. C’est la Coupe du monde, on était motivés. Mardi, c’était un match spécial. On a géré le résultat. On a envie d’aller le plus loin, on sait qu’on doit mieux faire, mais on peut encore le faire, contrairement à d’autres nations. » Boom les gens, et boom les Allemands aussi au passage.

La vidéo du jour

Parce que ça ne fait jamais de mal de parler de N’Golo Kanté. Et que ce sera lui l’homme qui va éteindre Messi dans deux jours.

Le programme du jour

Conférence de presse de deux joueurs à 11h30*, puis entraînement au stade Glebovets à 17 heures*. A huis clos, donc.

*Heure locale, enlevez une heure pour l’heure française