Roland-Garros: «J'ai le crâne en feu, mes cheveux c’est Sangoku»... Le sympathique point capillaire de Benoît Paire

TENNIS Benoît Paire a amusé la galerie en conférence de presse, lundi à Roland-Garros...

W.P.

— 

Photo réalisée sans trucage
Photo réalisée sans trucage — WP (20 Minutes)

De notre envoyé à Roland-Garros,

Ce qui est bien avec Benoît Paire, c’est qu’on parle de tennis, mais pas trop. Et puis c’est pas comme si on avait envie de s’attarder quinze ans sur une victoire en quatre manches tout en maîtrise face à Carballes Paella au premier tour de Roland-Garros. Donc on a parlé de sa nouvelle crinière peroxydée.

« Au début c’était blanc, puis blond, puis gris », s’est marré le Français, qui jouera Nishikori​ en milieu de semaine. Et de poursuivre son analyse Jean-Louis David :

J’avais envie de changer de tête de passer à autre chose. C’est pas facile en ce moment, mes cheveux sont complètement démolis, mon crâne est en feu, mes cheveux c’est Sangoku pour ceux qui connaissent. Mais le plus important c’est le tennis, hein. Ça me déplaît pas, c’est un style différent mais je suis allé voir la coiffeuse pour voir ce qu’elle pouvait faire quand même. »

Le Français a trouvé la solution en vissant solidement sa casquette sur son crâne. Elle ne l’a d’ailleurs pas quitté une seule seconde en conférence de presse. Comme l’impression qu’on assume moyennement cette excentricité capillaire, Benoît.