Montpellier-LOU Rugby: Revivez la véritable boucherie du MHR, qui a étouffé la surprise lyonnaise en demie de Top 14 (40-14)

LIVE Les Héraultais ont gâché ce vendredi la fête qu’espérait le LOU Rugby, en disputant à la surprise générale une demi-finale de Top 14 à domicile. Dépassés quasiment tout le match, les Lyonnais s’inclinent lourdement (14-40)...

Au Parc OL, Jérémy Laugier

— 

François Steyn et les Montpelliérains ont nettement pris le dessus sur le LOU lors de la première demi-finale de ce Top 14, ce vendredi au Parc OL (40-14).
François Steyn et les Montpelliérains ont nettement pris le dessus sur le LOU lors de la première demi-finale de ce Top 14, ce vendredi au Parc OL (40-14). — JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

MONTPELLIER - LOU: 40-14 (score final).

23h10: Bon les amis, on va vous laisser, un show sons lumières est lancé dans ce Parc OL pour accompagner la convaincante qualification du MHR. Des papiers seront à venir sur 20minutes.fr après les réactions des coachs et joueurs des deux camps. Et demain, vous allez vous régaler par ici à partir de 16h30 avec le live de la deuxième demie Racing 92-Castres. On vous laisse… avec la dernière image de Fred Michalak joueur dans un match de Top 14. Bonne fin de soirée à toutes et à tous.

 

Et hop, le MHR fournit la feuille de match complète au niveau des points inscrits. Le LOU s’offre un clapping avec ses supporters (enfin ceux qui sont restés et n’ont pas cherché à anticiper les bouchons de sortie de stade).

 

Ça y est, fin de la boucherie pour les Lyonnais qui ont eu le temps long en deuxième période. Ce MHR est sacrément costaud et pourrait être considéré comme le favori de la finale de Top 14 après sa démonstration ce soir à Lyon (40-14). A noter que Louis Picamoles vient d’être élu homme du match.

78e : Hallelujah, enfin un essai pour le LOU signé Mike Harris (et encore, on a pu craindre qu’il soit refusé à la vidéo, c’était limite). Enfin du (mythique) Song 2 de Blur pour fêter ça et non le petit Outkast héraultais héhé. Bon Michalak manque la transformation par contre (40-14).

74e : Ce petit filou de Paul Willemse file en profitant de la naïveté lyonnaise dans un regroupement pour inscrire le quatrième essai du match. Comme d’hab Pienaar pour corser l’addition derrière avec une "transfo". Ca fait très très très lourd pour le LOU cette affaire (40-9) !

72e: On pensait que le MHR allait se contenter de cette avance mais non... NOUVEL ESSAI !!!

71e : Joli hommage du compte officiel du MHR pour le Fredo. Bon vous l’aurez compris, c’est un peu le principal intérêt de cette deuxième mi-temps où l’ami Picamoles nous a définitivement flingué l’intérêt sportif de ce match (33-9).

 

Héhé quand les habitués de l'OL viennent à une demie de Top 14, ça donne ce type d'instant ovni. #lesvaleursdurugby

 

69e : Décidément rien ne va au LOU aujourd’hui, même une passe a priori anodine de Fred Michalak se transforme en en-avant de Toby Arnold. Le retour sur Terre est assez terrible après la perf… contre Montpellier en dernière journée de Top 14 puis surtout l’exploit à Toulon la semaine passée.

64e: On vous imagine sous le choc pour Fredo, notre collègue a pensé à vous il y a quelques mois pour vous accompagner dans ce moment (déjà) nostalgique.

 

62e : Ça sentirait presque la standing-ovation du Parc OL qui constate que Frédéric Michalak va entrer en jeu dans quelques instants. On peut l’annoncer sans prendre de risques, c’est son dernier match de rugbyman professionnel ! Non mais vous vous rendez compte les gens ? Son nom est scandé, et également applaudi côté MHR.

57e: Le moment que le public lyonnais attendait tant: l'entrée du poulain ultime du cru, Mr Baptiste Couilloud. Enfin ça fait toujours 33-9 en attendant.

 

53e : On peut craindre le ferme ennui dans cette deuxième période maintenant. On ne va pas se mentir, ça commence à davantage parler de Michel Platini blanchi (à lire très vite sur 20minutes.fr, n’est-ce pas Vanessa ?) en tribune de presse que de l’impuissance de ce LOU.

Et hop un petit record à la clé ce soir malgré la bien mauvaise soirée lyonnaise (Pierre Mignoni a le masque sur le banc).

 

48e: Mêlée vite remportée par le MHR et Louis Picamoles s'échappe, évite le plaquage manqué de Xavier Mignot pour inscire le troisième essai d'un Montpellier archi-supérieur. Vous connaissez la suite, transformation de ce bon Pienaar en bonus track (33-9).

48e: Alerte coup de bambou sur les têtes des joueurs du LOU avec un nouvel essai montpelliérain !

46e: Première ola lancée au Parc OL, ça sent bon les valeurs de l'ovalie.

44e: Choix fort de Pierre Mignoni qui change toute sa première ligne en difficulté. C'est maintenant ou jamais pour le LOU, qui n'a jusque-là que 44% de possession (notamment).

41e: Ouch, amoureux du suspense que vous êtes, que nous sommes tous, vous allez être blasés par cette nouvelle pénalité d'emblée de l'incontournable Ruan Pienaar (26-9).

C'est reparti au Parc OL, avec un LOU encore à 14 après l'avertissement reçu par Liam Gill (37e). A noter l'entrée en jeu de Dylan Cretin à la place de Taiasina Tuifua, juste avant la pause.

Bon, les supporters lyonnais sont assez remontés contre l'arbitrage de Pascal Gauzère sur cette première période. Mais franchement le MHR est clairement au-dessus jusque-là.

OK, donc à 12 ans, Nadolo c'était 1,82 m pour 82 kgs !!!! Non, rien...

 

C’est la mi-temps et pour l’instant il n’y a pas photo. Montpellier fait vraiment bien le boulot. Sérieux et efficaces, les joueurs de Vernon Cotter ont vraiment fait mal au LOU dans cette première période (23-9, 40e).

40e: Pas de problème pour Ruan Pienaar qui accentue encore un peu l'avance du leader de la phase régulière du Top 14 avec sa transformation (23-9).

39e: Ouille un gros tournant qui coûte cher au LOU: Liam Gill prend un avertissement et laisse ses partenaires à 14. Dans la foulée le MHR envoie vite du jeu et lance un mouvement menant... à l'essai d'Alexandre Dumoulin (21-9) !

38e: Il faut bien le reconnaître: pour l'instant le public lyonnais ne joue pas pleinement son rôle. Ca s'est bien calmé après une grosse ambiance en début de match.

36e: Montpellier continue de confisquer le ballon, on comprend mieux pourquoi cette équipe a souvent survolé le Top 14 cette saison.

29e: Lyon s'accroche avec énergie et en obtenant une nouvelle pénalité, à nouveau convertie par l'impeccable Mike Harris (16-9).

26e: Pienaar transforme le tout sans surprise et le MHR signe le premier break significatif. Rien à dire c'est du costaud (16-6) !

25e: Parfaitement décalé, le phénoménal ailier du MHR Nemani Nadolo s'est faufilé dans l'en-but malgré la tentative de plaquage de Toby Arnold (14-6).

26e: Le camp des supporters montpelliérains vient de rugir après le premier essai de la rencontre accordé après vidéo !

24e: Pas de souci pour Mike Harris, les buteurs sont à 100% dans ce début de match plutôt enlevé (9-6).

21e: Le LOU obtient une pénalité et préfère taper en touche pour tenter d'inscrire le premier essai de ce match. Montpellier se met à nouveau à la faute, et cette fois le LOU va tenter la pénalité (9-3).

19e: Montpellier est en mode patron, nouvelle pénalité pour Ruan Pienaar (9-3).

15e: Wah, nouvelle pénalité pour le MHR. Les deux équipes se rendent coup pour coup. François Steyn prend le relais de Ruan Pienaar avec un magnifique coup de pied d'environ 60 mètres (6-3).

10e: Michael Harris ne tremble pas et relance bien le LOU, lui aussi face aux poteaux mais bien plus loin que Pienaar (3-3).

9e: Au tour du MHR d'être pris par la patrouille. Le LOU a l'opportunité d'égaliser.

De très récentes championnes d'Europe de football sont dans la place.

 

3e: Le Sud-Africain Ruan Pienaar ne manque pas l'opportunité, tranquillou face aux poteaux, d'ouvrir le score (3-0 pour le MHR).

2e: Première pénalité pour Montpellier, qui a pris le match par le bon bout.

21h: C'est parti les gens, régalons-nous !

20h57: Bon, clairement, à entendre le rugissement du Parc OL lors de l'annonce des noms de Baptiste Couilloud et surtout Frédéric Michalak (tous les deux sur le banc comme prévu), on a la confirmation que les Lyonnais joueront bien à domicile cette demie.

20h55 : A noter le petit tweet confidence du LOU Rugby : qui dit match au formidable outil dit forcément message dans le vestiaire de cet incontournable JMA. Et décidément, le chant lancé par les supporters de l’OM lui plaît de plus en plus.

 

20h52: Waouh le compte Twitter du MHR nous plonge déjà à fond dans ce match avec ce slow motion bien sympa.

 

20h47: Parce qu'il n'y a pas qu'Adrien Rabiot sur la planète du sport français, l'OL s'enflamme ce soir pour cette demi-finale du voisin du LOU dans son formidable outil.

 

20h45 : Hello les amis, envie d’une première demie de Top 14 acharnée ? Vous tombez bien, votre hôte de 20 Minutes vient de débarquer in extremis dans la tribune presse au Parc OL de Décines sur un enchaînement Fatboy Slim-Dr Dre pour vous faire vivre cet événement.

Allez on vous laisse avec un papier de notre journaliste montpelliérain sur le phénomène du MHR, l’ailier fidjien Nemani Nadolo. Rendez-vous à 20h45 msieurs dames !

 

Au LOU, deux hommes clés étaient convalescents et donc très incertains pour cette demie. Pierre Mignoni a fait le choix de prendre dans le groupe mais de ne pas titulariser Frédéric Michalak, dont il pourra s’agir du dernier match en pros ainsi que la révélation Baptiste Couilloud.

 

Pour vous faire tenir jusqu’à notre arrivée pour ce live, et en direct du Parc OL svp, voici les compos des deux camps. On commence par le MHR, favori de cette première demi-finale. Une équipe sans surprise compte tenu des six absents prévus (Serfontein suspendu, Guillamon, Jannie du Plessis, Delannoy, Camara et Paillaugue blessés).

 

Pas grand monde n’attendait le LOU à pareille fête. 10es la saison passée pour leur retour dans l’élite, les Lyonnais sont la belle révélation du Top 14, avec en prime un exploit de tout premier ordre la semaine passée en quart de finale à Toulon (19-19, qualification au nombre d’essais inscrits). La bande à Pierre Mignoni aura de plus la chance de jouer sa demi-finale « à domicile » ce vendredi (21 heures), dans un Parc OL qui accueillera également Racing 92-Castres samedi (16h45). En face se présente le véritable épouvantail de ce Top 14, Montpellier, arrivé en tête après 26 journées. Un bien alléchant rendez-vous d’ovalie en perspective, non ?

>> Rendez-vous à 20h45 pour le début du live