VIDEO. NBA: Un très bon Gobert permet au Jazz d'éteindre Harden et les Rockets

BASKET Et hop, première victoire d'Utah au 2e tour de playoffs depuis 2008... 

N.C. avec AFP

— 

Rudy Gobert face à James Harden lors des demi-finales de playoffs, le 2 mai 2018.
Rudy Gobert face à James Harden lors des demi-finales de playoffs, le 2 mai 2018. — Tim Warner / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Houston est tombé de haut devant son public mercredi: les Rockets, qui ne perdent presque jamais dans leur salle, ont été surclassés par Utah (116-108), qui a égalisé une victoire partout lors de leur duel du 2e tour des playoffs NBA. James Harden a passé une mauvaise soirée: le grand favori pour le titre de meilleur joueur de la saison (MVP) n'a pas été ménagé par Rudy Gobert qui l'a malmené avec sa défense agressive.

«The Beard» (littéralement la barbe) a pourtant marqué 32 points, mais il n'a jamais réussi à trouver son rythme, comme le montre sa réussite au tir en berne (9 sur 22, 2 sur 10 à trois points). «Il faut leur rendre hommage, c'est une sacrée équipe. Ils nous ont surpris, on a essayé de réagir à partir de la 2e période, mais cela n'a pas suffi», a regretté Harden, visiblement frustré.

Les Rockets, favoris pour le titre après avoir réussi la meilleure saison régulière de leur histoire, ont très mal débuté la rencontre et ne s'en sont jamais remis. La faute donc à Rudy Gobert, notamment, qui a fini la rencontre avec 15 points, 14 rebonds, dont 13 défensifs, et 3 contres.

Fin de (mauvaise) série pour le Jazz

Pourtant encore privé de son meneur espagnol Ricky Rubio - qui, touché aux adducteurs, sera a priori également absent pour le prochain match -, le Jazz a assuré. Au passage, un an après avoir été balayé à ce stade de la compétition par le futur champion Golden State (4-0), Utah a décroché sa première victoire au 2e tour des playoffs depuis... 2008.

Une fin de série qui donne confiance à Gobert. «Nous avons une meilleure équipe cette année qu'il y a un an, notre état d'esprit à chaque match est de gagner», a-t-il prévenu. Le match N.3, vendredi à Salt Lake City, s'annonce explosif et pourrait être le tournant de cette demi-finale de conférence qui dispute au meilleur des sept matchs.