VIDEO. Cannes: Dans les coulisses du show aérien XXL de Red Bull sur la Croisette

EVENEMENT Pour sa première fois en France, le Red Bull Air race, une compétition internationale de voltige aérienne, a réclamé une organisation monstre…

Fabien Binacchi
— 
Les pilotes ont installé leur QG à l'aéroport de Mandelieu, dont le trafic est stoppé
Les pilotes ont installé leur QG à l'aéroport de Mandelieu, dont le trafic est stoppé — J. Mitter / Red Bull content pool
  • La préparation du Red Bull air show à Cannes, une première en France, a demandé six mois de préparation aux autorités.
  • Jusqu’à soixante mille spectateurs attendus chaque jour, ce vendredi, samedi et dimanche.
  • Des moyens importants de sécurité ont été prévus sur terre, dans les airs et en mer.

Les pilotes peaufinent leurs courbes depuis jeudi entre les pylônes gonflables érigés dans la baie de Cannes. Mais en coulisses, « cela fait six mois que nous travaillons à la préparation du Red Bull Air race, un événement inédit en France », appuie le sous-préfet de Grasse.


Pour ce premier passage de la compétition internationale de voltige aérienne, les autorités ont accompagné « l’organisation la plus lourde », note Stéphane Daguin.

Deux Boeing 747 et 100 camions pour le matériel

Jusqu’à soixante mille spectateurs attendus chaque jour, ce vendredi, samedi et dimanche. Deux Boeing 747 cargo et 100 camions pour transporter 320 t de matériel. Et une sécurité à toutes épreuves sur terre, en mer et bien sûr dans les airs.


« Cannes est rodée à la tenue d’événements de classe mondiale, mais même pour la ville, accueillir quelque chose de l’échelle du Red Bull Air race est nouveau », pointe Mike Hoehsl, directeur de production de cette manifestation XXL.

Des navires de la Marine nationale sur la mer

D’immenses gradins ont été installés sur les plages. La totalité de la chaussée Sud de la Croisette a été neutralisée. Et le trafic de l’aéroport de Mandelieu, QG des pilotes et de leurs bolides, va être interrompu trois jours.


Pour cet événement, les autorités ont prévu des effectifs de police « adaptables » au public présent, indique le sous-préfet de Grasse. Des navires de la Marine nationale sécuriseront le plan d’eau.


« Et des moyens aériens pourront intervenir n’importe quand. L’accent a été mis sur la surveillance des locations d’appareils », précise-t-il aussi.