Les Herbiers-Chambly: «La disparition de mon père c'est plus important qu'une élimination», relativise Bruno Luzi

FOOTBALL Les Camblysiens ont été sortis (2-0) par les Herbiers, mardi soir, en demi-finale de la Coupe de France, mais avaient évidemment une pensée pour Walter Luzi, fondateur du club en 1989, décédé en février...

David Phelippeau

— 

Bruno Luzi, coach de Chambly.
Bruno Luzi, coach de Chambly. — LOIC VENANCE / AFP
  • Chambly a été éliminé en demi-finale de la Coupe de France (2-0), mardi soir, à Nantes, par les Vendéens des Herbiers.
  • Chambly n'a qu'un objectif maintenant : sauver sa tête en National.

Chambly ne verra pas le stade de France. Malgré le soutien de leur millier de supporters, les Camblysiens ont été battus (2-0) par les Vendéens des Herbiers, poussés par quelque 35.000 fans. « Je pense que l’avantage du public a beaucoup pesé, n’ayant pas l’habitude de ça, on a eu du mal », admet le coach Bruno Luzi. Fulvio, son frère et le président du club des Hauts-de-France, regrette, lui, le scénario du match et notamment cette ouverture du score des Herbiers qui a poussé sa formation à jouer contre-nature…

 

Le comble, Chambly, bloc bas et défensif, pris en contre

« On a quatre belles occasions [en première période], on prend ce but sur un beau centre. Ensuite, en deuxième mi-temps, je trouve qu’on a été un peu brouillons, on a eu une domination complètement stérile, on s’est fait contrer. Voilà. Chambly pris à son propre jeu. »

Habitués à jouer avec un bloc bas, les tombeurs de Strasbourg (L1) en quarts de finale ont encaissé un deuxième but à 8 minutes de la fin qui a ruiné leurs derniers espoirs de qualification pour la finale. « Bravo aux Herbiers, poursuit le président. Nous, on va remettre le couvert l’année prochaine. C’est la loi du sport. Maintenant, il faut se sauver en championnat. On construit un club depuis 29 ans, pierre après pierre, on est arrivés en demi-finale, bien sûr qu’il y aura un regret sur ce match, mais il va très vite être atténué. » Surtout si Chambly (15e), à égalité de points avec le premier relégable en National, arrive à se maintenir…

Une pensée pour leur père décédé

« On a donné une bonne image ce soir, conclut Bruno Luzi, le coach. Ce que je retiendrai de cette épopée ? La disparition de mon père c’est plus important qu’une élimination en demi-finale. » Le 28 février, lors du quart de finale, Walter Luzi, le fondateur de Chambly, père du coach et du président, était décédé d’un arrêt cardiaque.

>> A lire aussi : VIDEO. Les Herbiers-Chambly: Jésus Marie Joseph... Les Vendéens sont en finale au Stade de France!