PSG-Monaco: «Je crois que la vidéo va tuer le foot», Flacao a un avis très clair sur la VAR

COUPE DE LA LIGUE L’attaquand colombien a très peu apprécié l’utilisation de celle-ci lors de la finale contre le PSG…

Clément Carpentier

— 

Falcao a un avis très clair sur l'utilisation de la vidéo.
Falcao a un avis très clair sur l'utilisation de la vidéo. — Franck Fife / AFP

C’était le sujet d’après match en zone mixte. Après les traditionnelles réactions sur l’issue de la rencontre et le résultat de cette finale de Coupe de la Ligue (victoire 3 à 0 du PSG face à Monaco), les joueurs ont eu le droit à une salve de questions sur l’utilisation de la vidéo pendant ce match. Clément Turpin, l’arbitre français, a eu deux fois recours au VAR.

>> A lire aussi : PSG-Monaco: Emmené par un Mbappé en feu, Paris ajoute une énième Coupe de la Ligue à sa belle collection (3-0)

Tout d’abord, sur le penalty finalement accordé à Paris au bout de seulement cinq minutes de jeu. Et puis surtout un peu avant la mi-temps pour annuler le but de la réduction du score de Falcao. Le Colombien semblait bien hors-jeu de quelques centimètres. Une décision dure à avaler pour l’attaquant de l’ASM qui a un avis très tranché sur l’utilisation de la vidéo :

Je crois qu’elle va tuer le football, non ? On a perdu dix minutes sur ces deux situations et surtout, ce n’est pas clair car même après les images, il reste un doute. Ce n’est pas facile pour l’arbitre. J’espère que la vidéo ne va pas continuer dans le football

C'est sur cette tête que Falcao réduit le score avant que son but soit annulé.
C'est sur cette tête que Falcao réduit le score avant que son but soit annulé. - Mahdi Fedouach / AFP

Pour Vasilyev, l’utilisation de la vidéo est inéluctable

Pourtant, Radamel Falcao va sûrement devoir s’y habituer si on en croit les instances internationales. Il va aussi devoir en discuter avec son vice-président. En effet malgré la tournure des événements défavorables au club de la Principauté, Vadim Vasilyev approuve plutôt l’utilisation du VAR :

Je peux comprendre les émotions. Je reste convaincu que dans le temps, ce sera une très bonne chose. Après, on a tous vu qu’il fallait des réglages.

>> A lire aussi : VIDEO. Coupe de la Ligue: La VAR accorde un penalty au PSG...Et refuse un but à Monaco pour un hors-jeu très limite

Dans le camp d’en face certains joueurs se sont exprimés tout en restant beaucoup plus mesuré à l’image d’Adrien Rabiot. Pour le milieu de terrain même si « ça coupe le jeu et casse le rythme, c’est la justice du football. »