PSG-Monaco: «C’est une obligation de gagner ce trophée» pour Paris

COUPE DE LA LIGUE Le milieu de terrain rappelle que le PSG n’a pas le choix dans cette finale…

A Bordeaux,

— 

Marco Verratti reste mobiliser avant cette finale de Coupe de la Ligue.
Marco Verratti reste mobiliser avant cette finale de Coupe de la Ligue. — PASCAL PAVANI / AFP

On le savait le « hibou » n’est pas du genre à manier la langue de bois. Très peu pour lui. Alors comme souvent Marco Verratti​ a fait du Marco Verratti avant la finale de la Coupe de la Ligue face à Monaco au Matmut Atlantique de Bordeaux, samedi (21 h 05).

Mais avant de parler de ce trophée national, le petit lutin italien est revenu sur l’élimination en Ligue des champions, sans se cacher : « Peut-être qu’on n’est pas encore à la hauteur pour aller loin dans cette compétition. C’est en tout cas ce que disent les résultats. Il faut travailler mais ça ne doit pas être une obsession. »

>> A lire aussi : PSG: Neymar sera de retour dans «deux ou trois semaines» selon Emery

Verratti gonflé à bloc

En revanche, la Coupe de la Ligue pour le milieu de terrain parisien, ce n’est pas une obsession mais carrément une obligation. Pour Marco Verratti, pas question de faire du blabla même si c’est Monaco qui se présente en face :

Oui, c’est une obligation de gagner ce trophée. C’est très important pour nous de gagner. À l’extérieur, on ne considère pas beaucoup nos victoires nationales mais pour nous, ce sont de très bons objectifs

Marco Verratti ne s’échappe pas non plus au moment de parler du contexte autour du club de la capitale et de l’avenir de son entraîneur : « Il y a beaucoup d’agitation à l’extérieur. Mais, je lis beaucoup de choses fausses. Il ne faut pas jeter tout de cette saison ! » Et surtout ne pas jeter Unaï Emery par la fenêtre (comme l’a fait Thomas Meunier) alors qu’il reste encore deux mois de compétition et trois trophées à aller chercher d’ici la fin de saison.

>> A lire aussi : Alerte autruche: Pour Thiago Silva, il faut «changer le minimum» au PSG

Ne comptez pas non plus sur l’Espagnol pour lâcher le morceau. Sifflet autour du cou, il insiste sur « le fait de vivre chaque moment » sous l’œil d’Antero Henrique, une apparition pas anodine du directeur sportif du club. Alors que de plus en plus de noms circulent pour succéder à Unaï Emery la saison prochaine, le PSG veut montrer une unité sûrement de façade jusqu’au bout.