Barcelone-Chelsea: Iniesta hésite à partir pour la Chine avant la fin de la saison (!)

FOOTBALL Le capitaine catalan est pourtant loin d'être crâmé (quand il n'est pas blessé)...

J.L. avec AFP

— 

Andrès Iniesta penser à quitter le barça
Andrès Iniesta penser à quitter le barça — Bagu Blanco/Shutterstoc/SIPA

Andrés Iniesta, meneur de jeu et capitaine du FC Barcelone, a laissé entendre mercredi qu'il réfléchissait à quitter son club formateur pour rejoindre, à 33 ans, le championnat chinois, disant vouloir prendre une décision «avant le 30 avril». «C'est une décision dont je ferai part d'abord au club, et ensuite, vous apprendrez ce qu'il en est. Avant le 30 avril, je prendrai une décision», a dit l'international espagnol (33 ans) après la victoire en 8e retour de Ligue des champions contre Chelsea (3-0).

>> A lire aussi: Barcelone-Chelsea: Messi s'amuse avec Courtois et qualifie le Barça... Les Anglais touchent (encore) du bois... Le 8e retour à revivre en direct

«Ma décision sera la plus honnête pour moi et pour le club. Il reste quelques semaines. Il y a deux options, rester ou partir. Mais cela ne change rien au discours que j'ai tenu quand j'ai prolongé» en octobre dernier, a-t-il ajouté. A l'automne, l'emblématique maître à jouer a signé un contrat «à vie» avec son club formateur, pratique rarissime dans le football qui lui permet de choisir de lui-même quand quitter son club de toujours.

Iniesta avait alors déclaré qu'il comptait rester à Barcelone «tant que (son) corps et (son) esprit le permettent» et qu'il n'envisageait pas de rester dans l'effectif blaugrana simplement pour faire le nombre. Symbole du centre de formation du Barça, au même titre que la star Lionel Messi, Iniesta est devenu en 2015 le capitaine de l'équipe blaugrana. Il compte 30 trophées en club, dont quatre Ligues des champions.

La perte du milieu offensif, de plus en plus ralenti par les problèmes musculaires, serait un coup dur pour Barcelone, encore très dépendant de la vista de son meneur. Mais la direction du club a anticipé sa succession en recrutant le Brésilien Philippe Coutinho début janvier pour 160 M EUR, bonus compris.