FC Nantes: Quelle incroyable poisse... Fin de saison pour Kalifa Coulibaly?

INFO «20 MINUTES» L'attaquant malien de 26 ans, arrivé cet été à la Jonelière, pourrait ne plus jouer en match officiel cette saison...

David Phelippeau

— 

L'attaquant Kalifa Coulibaly face à Strasbourg.
L'attaquant Kalifa Coulibaly face à Strasbourg. — PATRICK HERTZOG / AFP

90 minutes de temps de jeu sur toute une saison ? Kalifa Coulibaly, débarqué à la Jonelière en provenance de la Gantoise l’été dernier, n’est pas certain du tout de rejouer cette saison sous le maillot nantais.

L’attaquant malien, qui s’est fait opérer des adducteurs en novembre, est obligé actuellement d’ingérer un traitement thérapeutique, qui est considéré comme un produit non autorisé pour les matchs officiels en France. Selon une source du club, dans d’autres championnats, ce produit n'est pas interdit.

>> A lire aussi : FC Nantes: Opération aux adducteurs pour l'attaquant Kalifa Coulibaly

En Belgique, la saison dernière, Coulibaly avait suivi un protocole médical pour ses adducteurs qui était basé sur des infiltrations (injection de produits pour soigner). Ce traitement très lourd a provoqué un dérèglement au niveau d’un de ses organes. Depuis plusieurs jours, le joueur suit donc un protocole médical pour remédier à ce souci. Une information que la direction du FC Nantes a confirmé à 20 Minutes ce lundi.

>> A lire aussi : FC Nantes: Pourquoi Coulibaly, transfert le plus onéreux de l'été, est toujours en salle d'attente?

Dans un mois, Coulibaly, qui est sous contrat jusqu’en 2022 à Nantes, doit refaire un point avec des médecins. En interne, on doute toutefois que le joueur puisse arrêter le traitement aussi vite. Le Malien, qui s’entraîne au quotidien avec les pros, pourrait ainsi ne pas rejouer d’ici la fin du championnat, le 12 mai.

Kalifa Coulibaly n’a pour l’heure accumulé que 90 minutes de temps de jeu en tout (une titularisation contre Lyon, puis trois entrées en jeu) depuis le début de la saison. Il est le joueur qui a coûté le plus cher en transfert l’été dernier au président Kita (entre 3,5 et 4 millions d’euros).

>> A lire aussi : VIDEO. FC Nantes-Amiens: «On n'a pas le droit! », peste Rongier... La dégringolade s'arrêtera quand?