VIDEO. FC Nantes-Amiens: «On n'a pas le droit! », peste Rongier... La dégringolade s'arrêtera quand?

FOOTBALL Samedi soir, les Canaris ont chuté encore une fois à domicile (0-1) contre le 18e avant ce match, Amiens... 

David Phelippeau

— 

La joie amiénoise sur le but de Kakuta tranche avec le désarroi de Dubois.
La joie amiénoise sur le but de Kakuta tranche avec le désarroi de Dubois. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
  • Nantes a été battu (0-1) par Amiens et perd sa 5e place au profit de Montpellier.
  • Le FCN est la pire équipe de L1 en 2018.

Le FCN, pire formation de L1 en 2018, avec 6 points sur 24 possibles ! Amiens (19e de L1 en 2018) a laissé le bonnet d’âne aux Canaris en s’imposant 0-1 à la Beaujoire. Mais, où va s’arrêter la dégringolade du FC Nantes ? Pour l’heure, au classement, les conséquences sont encore peu visibles. Seul le Montpellier (5e) de la fameuse « deux Chevaux » Der Zakarian - dixit Waldemar Kita - a dépassé la « Mercedes », Ranieri (toujours selon le président nantais). Nantes restera à coup sûr 6e à la fin de cette journée.

>> A lire aussi : FC Nantes: Les retrouvailles entre Kita et Der Zakarian s'annoncent électriques !

Mais jusqu’à quand va-t-il rêver encore à un strapontin européen ? Au rythme auxquel les Canaris avancent, c’est le ventre mou de l’élite qui leur est destiné.

Le Nantes de 2018 est une pâle copie de celui de 2017.

  • La concentration défensive a disparu : le but d’Amiens encaissé samedi en est la parfaite illustration. « On a fait une erreur bête, on a pris un but, on l’a payée cash », avoue Thomasson, auteur de la mauvaise passe sur un coup franc anodin au milieu du terrain.
  • Mais surtout la réussite diabolique, gênante même parfois - comme par exemple à l’aller contre Amiens (0-1 à la dernière seconde sur un but de Sala) - tourne désormais le dos aux Canaris. « C’est incroyable, estime l’entraîneur Claudio Ranieri, qui, très agacé, n’a pas souhaité s’exprimer sur la sélection italienne au miro de Canal +. Ce soir, tu peux jouer un mois sans marquer de but. » Auteur de 27 tirs (dont 4 cadrés), Nantes « a eu des occasions, mais le ballon ne voulait pas rentrer, selon Thomasson. Soit il y avait un pied, soit il y avait le gardien de but [Gurtner a sorti deux gros arrêts sur une tête de Ngom et une reprise en toute fin de match de Girotto], soit on se gênait. On a un peu moins de réussite qu’en première partie de saison [poteau de Lima sur coup franc à la 52e]. » Dubois confirme : « La chance, on ne l’a plus comme l’année dernière, mais on ne met peut-être pas tous les ingrédients pour la provoquer. »

En attendant, au sortir du match, il y avait « de la frustration, de l’énervement », pour Rongier. Le milieu de terrain nantais poursuit : « On continue sur ce qu’on fait depuis 2018, c’est-à-dire ne pas prendre beaucoup de points. Devant nos supporters, perdre contre Amiens, malgré tout le respect que j’ai pour cette équipe, on n’a pas le droit ! » Nantes glisse doucement au classement. À une place peut-être plus conforme à son vrai niveau très bientôt ?