Sens de l'hospitalité: Le Japon veut bannir les toilettes à la turque avant les JO de 2020

JEUX OLYMPIQUES Les sièges chauffants, c'est mieux quand même...

N.C. avec AFP
— 
Une exposition de toilettes innovantes au musée de Kitakyushu, en août 2015 (photo d'illustration).
Une exposition de toilettes innovantes au musée de Kitakyushu, en août 2015 (photo d'illustration). — NEWSCOM/SIPA

Le Japon, connu pour ses WC ultra-sophistiqués, dispose aussi dans de nombreux endroits touristiques de toilettes à la turque, mais le gouvernement vient de lancer une opération pour les remplacer d'ici aux Jeux olympiques de Tokyo 2020.

Environ 40% des installations sanitaires, équipant 4.000 sites sont concernées, selon l'Agence japonaise du tourisme. Or les autorités nippones veulent réserver le meilleur accueil aux millions de visiteurs attendus dans l'archipel. Elles proposent donc de prendre en charge un tiers du coût pour installer des toilettes plus modernes, avec les incontournables jets de lavage et cuvette chauffante.

Selon un sondage réalisé par le fabricant de toilettes Toto, plus de huit touristes étrangers sur dix préfèrent les WC de type occidental sur lesquels on peut s'asseoir à ceux plus sommaires, contraignant l'utilisateur à s'accroupir, souligne Akihiko Yamakoshi, un des responsables de l'Agence du tourisme, interrogé par l'AFP.

«Notre objectif étant d'accueillir 40 millions de visiteurs (en 2020, contre 24 millions en 2016), nous souhaitons qu'ils profitent du Japon avec le moins de stress possible», explique-t-il. Certains touristes ne savent tout simplement pas utiliser les équipements traditionnels, quand d'autres les jugent insalubres, a-t-il dit, ajoutant que les personnes âgées pourront aussi bénéficier de cette rénovation des latrines.