L'Association nationale des supporters a publié un communiqué pour protester contre les propos de Sébastien Deneux, le président de la  commission de discipline de la LFP, le 22 novembre 2017.
L'Association nationale des supporters a publié un communiqué pour protester contre les propos de Sébastien Deneux, le président de la commission de discipline de la LFP, le 22 novembre 2017. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA et THOMAS SAMSON / AFP

FOOTBALL

Ligue 1: L'asso nationale des supporters contre-attaque après les propos de Sébastien Deneux

Le président de la commission de discipline de la LFP avait exprimé son ras-le-bol du «grand n'importe quoi» de ce qu'il se passe en tribunes actuellement...

L’interview accordée à L’Equipe mardi par Sébastien Deneux, le président de la commission de discipline de la Ligue de football, n’est pas passée inaperçue chez les principaux concernés. L’Association nationale des supporters (ANS) a réagi ce mercredi en publiant un communiqué dans lequel elle demande au dirigeant de se récuser « pour l’ensemble des séances traitant des incidents » concernant les clubs et supporters du PSG, Marseille, Saint-Etienne et Bordeaux.

>> A lire aussi: Les tribunes, «ça devient du grand n'importe quoi», estime le président de la commission de discipline de la LFP

« Pour préserver l’intégrité, l’indépendance, l’impartialité, la légalité et la légitimité des décisions de la commission de discipline de la LFP, l’ANS est contrainte de vous demander de vous déporter ou, à défaut, de demander votre récusation pour chacune des séances relatives aux incidents ou prétendus incidents récents concernant les clubs et les supporters de " PSG, Marseille, Saint-Etienne, Bordeaux" », écrit l’association dans un communiqué.

« A défaut, l’ANS devra demander aux tribunaux de sanctionner ces manquements grossiers dès lors qu’il ne peut être dérogé à l’exigence d’impartialité qui s’impose à toute juridiction », poursuit l’association.

A lire aussi: Les supporters de L1 et L2 se mobilisent contre «la répression» dont ils font l'objet

« Il faut absolument que l’on reprenne la main, avait indiqué Sébastien Deneux dans son interview. PSG, Marseille, Saint-Etienne, Bordeaux, cela devient du grand n’importe quoi ». « Vous avez méconnu votre devoir de réserve en exprimant un avis personnel et en portant des jugements subjectifs » sur ce sujet, estiment les supporters, qui dénoncent aussi un manquement « aux devoirs d’indépendance et d’impartialité » ou un « manquement au principe du contradictoire et des droits de la défense ».

Par ailleurs, 33 associations de supporters prévoient « plusieurs actions revendicatives » lors de ce week-endpour contester « la répression disproportionnée » qui les frappe selon eux.