La LFP n’en peut plus. Les envahissements de terrain par les supporters, les fumigènes, les affrontements… Au surlendemain des derniers incidents en date, dimanche entre supporters bordelais et marseillais après la rencontre entre les deux équipes, le président de sa commission de discipline en appelle à la responsabilité des clubs.

>> A lire aussi: VIDEO. Bordeaux-OM: Des supporters descendent des tribunes pour en découdre

«PSG, Marseille, Saint-Etienne, Bordeaux, cela devient du grand n’importe quoi. Cela m’inquiète, dit Sébastien Deneux dans une interview accordée à L’Equipe. Cela fait des années que l’on explique que la problématique de la pyrotechnie est quelque chose de sérieux (…) et il y a maintenant une espèce de tendance aux envahissements de terrain. C’est une mauvaise habitude et une mauvaise image qui est donnée en termes de sécurité. »

Selon lui, les clubs n’en font peut-être pas assez. « La tolérance zéro ne doit pas être un concept (…), les résultats ne sont pas là », dit-il, rappelant les problèmes survenus par exemple lors du derby Saint-Etienne-Lyon. Empêcher totalement [les fumigènes] est une mission quasi impossible. Mais on attend au moins des clubs des actions d’identification qui permettent d’avoir des interdictions de stade, voire des condamnations judiciaires ». En attendant, une instruction devrait être ouverte jeudi concernant l’après-match de Bordeaux-OM.