Nice: Mi-handball mi-bowling, le torball se joue à l'international

HANDISPORT Un tournoi mondial féminin est organisé samedi à Nice avec l'Allemagne, la Belgique, la France, la Roumanie et la Suisse... 

Mathilde Frénois

— 

Dans chaque équipe de torball, les trois joueurs alternent entre attaque et défense.
Dans chaque équipe de torball, les trois joueurs alternent entre attaque et défense. — Association Anices
  • Le torball se joue à trois contre trois, sur un terrain de 16 m de long sur 7 de large, où des ficelles sont tendues à 40 cm du sol.
  • Tour à tour attaquants ou défenseurs, les joueurs font passer le ballon à grelots sous le fil pour faire trembler les filets de la cage adverse.

C’est un sport à la croisée du handball et du bowling. Adapté aux déficients visuels, le torball passe en mode international, samedi à Nice. L’ association Anices attend l’Allemagne, la Belgique, la France, la Roumanie et la Suisse, pour son troisième tournoi mondial féminin.

Avant de se lancer dans un match de torball, il faut enfiler ses genouillères et son masque. « C’est un sport qui se joue à trois contre trois, sur un terrain de 16 m de long sur 7 de large, où des ficelles sont tendues à 40 cm du sol », détaille le président de l’association nationale du torball Abdelilah Hallami. Tour à tour attaquants ou défenseurs, les joueurs font passer le ballon à grelots sous le fil pour faire trembler les filets de la cage adverse.

Avec les valides

Samedi, face aux équipes européennes, les championnes de France en titre Toulouse, mais aussi Briançon et Nice, défendront le maillot tricolore. « Gagner va être difficile, mais on peut bien se placer », estime l’entraîneur des Niçoises et président de l’Anices Sébastien Filippini. Les Azuréennes viennent de remporter un tournoi de préparation en Italie. « Au niveau du rythme, de la cohésion et de l’équilibre, il y a une osmose. C’est de bon augure. Mais le niveau va être plus relevé ce week-end. »

Parmi les cinq joueuses niçoises, une valide prendra part aux matchs. « La France est le seul pays à autoriser leur participation », précise Abdelilah Hallami. Valides et déficients visuels se retrouveront sur le terrain samedi, puis aux championnats de France à Briançon dans deux semaines.