Monaco-Leipzig: «Je n'ai pas aimé l'attitude», Vasilyev recadre ses joueurs après la déroute

FOOTBALL Les Monégasques ont été battus 4-1 à la maison et sont éliminés de toute les Coupes d'Europe...

N.C. avec AFP

— 

Le vice-président de l'AS Monaco Vadim Vasilyeve murmure à l'oreille du Prince Albert, lors du match Monaco-Besiktas en Ligue des champions, le 17 octobre 2017.
Le vice-président de l'AS Monaco Vadim Vasilyeve murmure à l'oreille du Prince Albert, lors du match Monaco-Besiktas en Ligue des champions, le 17 octobre 2017. — Claude Paris/AP/SIPA

Dire que Monaco a été dépassé par Leipzig, mardi soir à Louis-II, est un doux euphémisme. Alors qu’ils savaient qu’en cas de victoire ils auraient la possibilité de se qualifier lors de la dernière journée de Ligue des champions, les Monégasques, battus 4-1, ont sombré. Et sont éliminés de toutes les Coupes d’Europe. Les dirigeants n’ont pas apprécié le spectacle.

>> A lire aussi: Mené 3-0, le FC Séville arrache le nul à la 93e contre Liverpool

« Je n’ai pas aimé l’attitude, que les joueurs baissent la tête trop vite dans le match, a fait savoir le vice-président, Vadim Vasilyev. La saison est encore longue, je suis sûr que les joueurs vont montrer leurs qualités, mais je demande un meilleur état d’esprit, j’attends plus de mes joueurs. »

« Monaco n’a pas été au niveau sur ce match. Pas au niveau cette année en Ligue des champions », a ajouté Leonardo Jardim. La déception est forte, mais les deux hommes savent bien sûr que cela fait partie de la vie du club, qui perd ses meilleurs joueurs tous les deux ans. « La direction sait que ça arrive. C’est cyclique, explique le coach portugais. Il faut respecter l’évolution et la progression des joueurs. L’an prochain, on arrivera dans cette compétition mieux préparés qu’aujourd’hui. »

« Il y a deux ans nous étions éliminés en Ligue Europa et l’année suivante nous étions demi-finalistes de la Ligue des champions, il ne faut surtout pas faire le bilan ce soir [mardi]. Il faut se relever de cette défaite dès dimanche [au Parc des Princes], je rappelle que nous sommes deuxièmes du championnat, et il y a encore les coupes à jouer. On ne sait pas combien de temps cela prendra pour que l’équipe marche bien, mais on sait qu’elle a des qualités. » Allez, courage Leo.