FC Nantes: Les Canaris sont 5es de L1, mais Kita ne fanfaronne pas... mais pas du tout

FOOTBALL WK fait preuve d'une prudence qu'on ne lui connaissait pas...

David Phelippeau

— 

Le président Waldemar  Kita.
Le président Waldemar Kita. — NICOLAS TUCAT / AFP

Waldemar Kita sur la voie de la sagesse ? Interrogé par L’Equipe ce mardi matin sur l’excellent début de saison de son club [ Nantes est 5e après 12 journées], le président nantais fait montre d’une prudence qu’on ne lui connaissait guère. «On n’est qu’à un tiers du championnat», insiste le président à juste titre.

>> A lire aussi : FC Nantes: Selon Kita, l'avant-centre Lewandowski aurait pu venir à Nantes... en L2

Relancé sur les formations susceptibles d’être supérieures au FCN, WK cite Paris, Monaco, Lyon, Marseille et même «peut-être Saint-Etienne». «Encore une fois, il ne faut pas voir trop loin, poursuit-il. Même si c’était avec une équipe réserve, on s’est pris trois buts à Tours [1-3 en Coupe de la Ligue]. Derrière, on perd à Dijon [0-1]. Ça remet les choses à leur place. Gagner tout le temps 1-0 ou 2-1 ne fait pas de nous une équipe candidate à la quatrième ou à la cinquième place.»

>> A lire aussi : FC Nantes: «Dans deux ou trois ans, ça va être une obligation d’être européen», selon Waldemar Kita

Ranieri, «un très bon chef d'orchestre»

Forcément, Kita n’oublie pas de complimenter le travail de son coach Claudio Ranieri, dont il avait fait une priorité cet été (contrairement à certains de ses collaborateurs) quand il s’est rendu compte que la venue de l’Italien n’était pas impossible. «La qualité était là, on pouvait légitimement penser qu’avec un entraîneur de haut niveau, on pouvait continuer, explique-t-il dans L’Equipe. On a choisi un très bon chef d’orchestre.»

>> A lire aussi : FC Nantes: Ranieri fait le plein sans superbe

Il le défend même de certaines critiques entendues sur le style de jeu de sa formation. «Quand j’entends dire que Ranieri est un bricoleur, je ne trouve ça gentil ni pour lui ni pour les joueurs». Il lance aussi : «Tant que ça continue comme ça, je ne veux pas trop me mêler du jeu. Ce qui est important, ce sont les résultats. À la fin, c’est ce qu’on retient, pas le jeu.»

>> A lire aussi : FC Nantes: Claudio Ranieri n'est pas emballé par son mercato, mais il le dit en souriant