Maillot «Anne Frank», voyage à Auschwitz... La Lazio fait tout pour faire oublier la connerie de ses supporters

FOOTBALL Le club laziale a répondu avec vigueur après le scandale créé par ses ultras…

A.L.G.

— 

Les ultras de la Lazio.
Les ultras de la Lazio. — CIAMBELLI/SIPA

On se doutait bien qu’après les horreurs déployées par certains ultras de la Lazio de Rome, dans la Curva Nord du stade Olympique, à l’occasion du match contre Cagliari, les choses n’allaient pas en rester là, mais on n’imaginait pas qu'elles iraient aussi loin.

Retour sur le scandale: Les supporters laziale étaient exceptionnellement installés dans la Curva Sud, l’endroit habituellement réservé aux fans de la Roma (la Lazio et la Roma se partagent le même stade), à cause d’une fermeture pour deux rencontres de la Curva Nord suite aux chants racistes entendus face à Sassuolo début octobre.

A cette occasion, les ultras de la Lazio ont collé de nombreuses images montrant Anne Frank, la jeune fille juive dont le journal intime racontait sa vie à Amsterdam durant l’occupation nazie pendant la Seconde guerre mondiale, portant un maillot de l’AS Roma.

Un véritable scandale national

Face à ce scandale national, le club de la Lazio a décidé de frapper fort. En plus des sanctions qui seront de nouveau infligées aux ultras laziale par la Ligue de foot italienne, les dirigeants romains ont décidé que leurs joueurs porteraient un maillot à l’effigie d’Anne Frank durant l’échauffement avant leur match de mercredi à Bologne.

Mais ce n’est pas tout, le président de la Lazio, Claudio Lotito, a annoncé mardi que le club emmènerait chaque année 200 jeunes supporteurs à Auschwitz afin de les sensibiliser sur les horreurs perpétrées par le régime nazi pendant la Seconde guerre mondiale.

Face à cet incendie, Lotito s’est rendu mardi à la synagogue de Rome pour déposer une gerbe de fleurs et annoncer ce voyage que le club entend désormais organiser chaque année pour 200 jeunes supporteurs au camp de concentration et d’extermination où Anne Frank a été déportée.

« Aujourd’hui nous entendons réaffirmer notre position encore une fois avec ce geste clair et sans équivoque : personne ne peut utiliser la Lazio, a-t-il insisté. La plupart de nos supporteurs sont avec nous contre l’antisémitisme ».

Enfin, la Ligue de football italienne a affirmé qu’un extrait du journal d’Anne Frank sera lu avant chaque rencontre professionnelle lors de la prochaine journée de championnat. On le voit, la réponse de la Lazio et de la Ligue est à l’image de la honte provoquée en Italie (mais pas que) par le geste des ultras laziale: puissante.